Otite barotraumatique

Décembre 2017


Définition

L'otite barotraumatique (on parle également de barotraumatisme) est une atteinte du tympan au niveau de l'oreille moyenne, due à une variation trop rapide de la pression à son niveau. Cette modification trop rapide ne laisse pas le temps à la trompe auditive d'équilibrer la différence de pression. Les barotraumatismes se rencontrent par exemple dans le cadre de la plongée sous-marine, ou chez certains professionnels comme les scaphandriers ou les caissonniers, d'où sa fréquente présence dans la maladie dite des caissons. On les retrouve également dans les transports aériens, au décollage mais surtout en phase de descente rapide et d'aterrissage.

Symptômes

L'otite barotraumatique se manifeste par divers symptômes qui peuvent être plus ou moins graves. Le patient peut ressentir des douleurs au niveau de l'oreille, ou des vertiges parfois. Un saignement de l'oreille peut apparaître. Généralement, le patient perd une partie de son audition voire la totalité en cas de barotraumatisme important, et peut présenter des acouphènes, sortes de sifflements permanents perçus par le cerveau alors que ces sons n'existent pas en réalité.

Diagnostic

Le diagnostic d'otite barotraumatique est posé grâce aux signes cliniques et à un examen à l'otoscope. Celui-ci permet notamment de définir si la lésion est de stade 1 (hyperhémie, rougeur exagérée du tympan), de stade 2 (rétraction du tympan), de stade 3 (épanchement séreux, liquide situé derrière le tympan), de stade 4 (hémotympan, tympan congestionné de sang) ou de stade 5 (rupture du tympan). Généralement, le diagnostic d'otite barotraumatique est confirmé en évoquant l'événement à l'origine du traumatisme (plongée, voyage en avion, explosion ou travail à risque sont faciles à retrouver).

Traitement

Dans la très grande majorité des cas, les otites barotraumatiques de stades 1 et 2 se guérissent d'elles-mêmes en un ou deux jours, et n'entraînent aucune séquelle. En cas de douleurs particulièrement marquées, des antalgiques peuvent être prescrits, et un suivi médical est instauré. Dans les stades avancés, des séquelles peuvent survenir, et seule l'évolution au cours du temps permettra de voir la récupération plus ou moins complète, ou la surdité qui en découle.

Prévention

Plusieurs précautions permettent d'éviter d'être victime d'une otite barotraumatique. En cas de plongée sous-marine, il faut éviter de plonger lorsqu'on présente un rhume et bien respecter les paliers. Si une douleur intervient au cours d'une plongée, il faut tout de suite interrompre sa descente ou sa remontée, et se stabiliser à la hauteur où les douleurs sont le moins importantes. En avion, il est conseillé de pratiquer la manoeuvre de Valsalva en cas de sensation d'oreille bouchée, qui consiste à se pincer les narines, bouche fermée, et à souffler dans son nez de façon à ouvrir la trompe auditive et à rééquilibrer les tympans. Il est également possible, en avion, de mâcher du chewing-gum ou des bonbons pour favoriser ce rééquilibrage.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Otite barotraumatique » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.