Prévention vasculaire après IC ou AIT (HAS)

Août 2017

En Mars 2008, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un rapport sur la prévention vasculaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique transitoire.
L'infarctus cérébral a de nombreuses conséquences que le médecin est en charge de prévenir, entre autres des risques de récidive, d'infarctus du myocarde et d'accidents cardio-vasculaires mortels.
Ce document de la HAS dresse la liste des actions préventives que le médecin peut mener après diagnostic d'un AIT et phase aigüe d'un IC.

Prévention des phénomènes aggravants


Afin de contrôler les facteurs de risque, la HAS préconise une surveillance accrue de plusieurs facteurs pouvant s'aggraver après un IC :
  • pression artérielle :
    • elle doit rester inférieure à 140/90mmHg, 130/80mmHg en cas d'insuffisance rénale ou diabète,
    • traitement par diurétiques thiazidiques à envisager,
    • pas plus de 6grammes de sel par jour.
    .
  • limiter les lipides : .
  • réguler le diabète :
    • traitement par statine,
    • contrôle de la glycémie,
    • adopter une bonne hygiène de vie.
    .
  • tabac, alcool : sevrage personnalisé et réduction de la consommation.
  • autres facteurs :
    • perte de poids pour les patients obèses : exercice physique et diminution des apports caloriques,
    • stopper les traitements hormonaux contraceptifs et le THM (Traitement Hormonal de la Ménopause) après un IC ou un AIT.
    .

Traitements spécifiques après IC ou AIT

Associés à une cardiopathie


La HAS recommande une liste de traitements préventifs selon les différentes manifestations post-accidentelles :
  • fibrillation auriculaire non valvulaire permanente ou paroxystique : .
  • infarctus du myocarde :
    • traitement anticoagulant en cas de fibrillation auriculaire ou de thrombus intracardiaque.
    .
  • anomalies du septum inter auriculaire :
    • traitement antiplaquettaire,
    • fermeture du FOP (foramen ovale perméable) à prévoir pour les patients récidivant sous traitement anti thrombotique.
    .
  • valvulopathies :
    • anticoagulants et antiagrégant plaquettaire.
    .

Liés à l'athérosclérose, à une maladie des petites artères, ou d'origine indéterminée

  • Traitement anti thrombotique :
    • antiagrégant plaquettaire : aspirine seule ou associée à la dipyridamole (réduit le risque de thrombose) et au clopidogrel.
    .
  • Sténose artérioscléreuse extra et intra crânienne :
    • comprise entre 50 et 99% : endartériectomie carotidienne (résultat incertain en cas de sténose pseudo-occlusive avec collapsus de la carotide interne),
    • inférieure à 50% : pas d'indication chirurgicale,
    • nécessité d'avoir recours à un chirurgien très expérimenté.
    • traitement anti thrombotique et endovasculaire.
    .
  • Athérosclérose de la crosse de l'aorte :
    • supérieure à 4 mm : antiagrégants plaquettaires,
    • athérosclérose sévère : anticoagulants.
    .

Associés à une dissection artérielle cervicale ou intracrânienne

  • Traitement antithrombotique.
  • En cas d'anomalies artérielles : antiagrégants.
  • Prise en compte du risque d'hémorragie sous-arachnoïdienne.

Sources


Prévention vasculaire après un infarctus ou un accident ischémique transitoire, HAS, mars 2008.

Crédit photo : Sgame Dreamstime.com

A voir également


Publi-information
Publié par vanina14.
Ce document intitulé « Prévention vasculaire après IC ou AIT (HAS) » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.