Maladie de Hodgkin

Août 2017

La maladie de Hodgkin est une variété de lymphome qui touche essentiellement les ganglions du cou, des aisselles et de l’aine. Elle s’attaque surtout aux jeunes adultes et aux personnes âgées. Le taux de guérison est aujourd’hui très bon.


Définition

La maladie de Hodgkin est une pathologie rare faisant partie de la catégorie des lymphomes, d'où son autre nom de lymphome de Hodgkin. Les lymphomes sont des maladies caractérisées par une prolifération de cellules lymphoïdes, mais à la différence des leucémies, cette multiplication n'a pas lieu dans la moëlle osseuse, mais après la libération de ces cellules dans la circulation, habituellement au niveau des ganglions. Un type de cellule est caractéristique dans le lymphome de Hodgkin : il s'agit de la cellule dite de Reed-Sternberg, anormalement présente et issue de la modification des lymphocytes. En l'absence de prise en charge, l'évolution est mortelle, mais en cas de prise en charge, il s'agit d'une des sortes de cancer dont le taux de guérison est le plus élevé.

Causes

On ne sait pas ce qui déclenche la maladie de Hodgkin. Il ne semble pas qu’elle soit contagieuse. En revanche, plusieurs éléments permettent de penser que le fait de contracter le virus d’Epstein-Barr pourrait ensuite fournir un terrain favorable au développement de la maladie.

Symptômes

La maladie de Hodgkin va provoquer :
  • une augmentation de la taille des ganglions : on parle d'adénopathie ;
  • ces ganglions sont classiquement non douloureux, de consistance ferme, et mobiles à la palpation ;
  • une augmentation de la taille de la rate, ou splénomégalie ;
  • une augmentation de la taille du foie, ou hépatomégalie ;
  • de la fièvre ;
  • des lésions cutanées responsables de démangeaisons...

Diagnostic

Devant la présence de ces signes, une échographie ou plus souvent un scanner sont fréquemment réalisés pour localiser l'étendue de l'atteinte en visualisant d'autres ganglions profonds et des organes qui peuvent être touchés. Ensuite, une biopsie, prélèvement de tissu, d'un ganglion est faite pour étudier les cellules le composant. Une technique appelée immunophénotypage est également possible pour caractériser précisément le type de lymphome. Avant la mise en place du traitement, une prise de sang et un prélèvement de moëlle osseuse sont souvent nécessaires.

Traitement

Le traitement est basé sur la radiothérapie, la chimiothérapie ou l'association des deux techniques. Les modalités du traitement dépendent du stade d'évolution de la maladie, du nombre d'organes touchés et de leur localisation. Classiquement, la radiothérapie est utilisée seule dans les formes peu étendues, et la chimiothérapie est faite isolément dans les formes avancées. Aux stades intermédiaires, c'est l'association des deux qui prime. Ces traitements ont des effets secondaires assez lourds et sont administrés sous surveillance étroite.

Evolution

Aujourd’hui, la maladie de Hodgkin se soigne dans la plupart des cas très bien. Il existe quatre stades dans la maladie, du I, le moins avancé, au IV, le plus grave. Pour les stades I et II le taux de guérison dépasse les 80%. Il atteint 70% à 80% au stade III et 50% au stade IV.
En revanche, la chimiothérapie liée à la maladie de Hodgkin peut parfois avoir des conséquences plus tard, avec un taux plus élevé que la normale de leucémies, de cancers du poumon ou de l’estomac.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Maladie de Hodgkin » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.