Maladie d'Addison

Janvier 2017

La maladie d'Addison est une maladie endocrinienne, c'est-à-dire liée à une glande endocrine, qui sécrète des hormones. Il s'agit d'une insuffisance surrénale chronique. Ceci signifie que les glandes surrénales ne sécrètent pas assez d'hormones, ce qui entraîne leur déficit et les signes cliniques qui en découlent. La surrénale sécrète principalement deux types d'hormones : les glucocorticoïdes sous stimulation de l'hypophyse, et les minéralocorticoïdes dont fait principalement partie l'aldostérone.


Définition

Historiquement, la maladie d'Addison était un terme caractérisant l'atteinte des surrénales par la tuberculose ; dorénavant, ce terme regroupe toutes les causes d'insuffisance surrénale chronique périphériques. Périphériques, car on distingue deux types de fonctionnement diminué de la surrénale : dans le premier cas, l'atteinte est centrale, c'est-à-dire qu'elle provient du cerveau au niveau de l'hypophyse qui ne stimule plus correctement la surrénale : on parle plutôt d'insuffisance corticotrope, car seules les hormones dérivées du cortisol sont déficientes. Dans le second cas, l'anomalie est périphérique, et c'est la surrénale qui est directement défaillante : sa sécrétion non seulement d'hormones dérivées du cortisol mais aussi de minéralocorticoïdes est insuffisante. Cette distinction est importante tant sur la présentation clinique que pour le diagnostic et le traitement.
Ainsi, la maladie d'Addison, ou insuffisance surrénale chronique, peut être principalement due à la tuberculose, devenue rare, ou plus fréquemment à une maladie auto-immune appelée rétraction corticale auto-immune. Des maladies génétiques, induites par des médicaments, des cancers, une hémorragie des surrénales, des infections, sont également en cause.

Symptômes

Les symptômes communs de la maladie sont une mélanodermie, coloration bronzée de la peau, d'où son surnom de maladie bronzée ; une fatigue importante, augmentée en fin de journée ; une dépression parfois ; une diminution de la tension artérielle, pouvant conduire à des malaises ; une perte d'appétit avec perte de poids ; parfois des douleurs abdominales, des vomissements dont il faut se méfier chez une personne connue insuffisante surrénalienne, car cela peut évoquer une aggravation de la maladie.

Diagnostic

Le diagnostic est posé suite à la pratique de bilans sanguins tels que le dosage de l'ACTH, l'hormone hypophysaire qui stimule la sécrétion des glandes surrénales, qui est augmentée en cas de maladie d'Addison ; le dosage de la cortisolémie, toujours prélevée à 8 heures du matin, car le taux varie fortement au cours de la journée ; il est abaissé ; le dosage de l'aldostérone qui est également abaissé ; parfois, en cas de doute, un test particulier appelé test au Synacthène ® confirme avec certitude la maladie d'Addison. Des examens complémentaires sont alors ajoutés pour rechercher la cause de la maladie : des dosages des anticorps dans le sang ; une radio pulmonaire, qui recherche des signes de tuberculose ainsi qu'un scanner qui permet l'étude des surrénales.

Traitement

Pour pallier le déficit hormonal, des molécules de synthèse sont données au patient, à la fois un glucocorticoïde et un minéralocorticoïde. Le traitement de la maladie d'Addison nécessite par ailleurs une « éducation » du patient, car cette pathologie peut devenir grave à certaines occasions si des consignes ne sont pas respectées : le traitement doit être pris consciencieusement, l'alimentation ne doit pas exclure le sel, aucun médicament ne doit être pris sans l'accord du médecin, et certains signes doivent amener à consulter rapidement : de la fièvre, des douleurs abdominales ou des vomissements, des troubles de la conscience...

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 1 février 2016 à 22:33 par Jeff.
Ce document intitulé « Maladie d'Addison » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.