Cancer des ganglions

Mars 2017

Fréquent, le cancer des ganglions, plus communément appelé lymphome, est le 6ème cancer en France et le premier cancer des adolescents et jeunes adultes, entre 15 et 25 ans. Le diagnostic de cette maladie, difficile à cerner, reste encore tardif.


Définition

Le lymphome regroupe plusieurs types de cancers malins dont le point commun est la prolifération anarchique de cellules lymphoïdes, cellules de défense de l'organisme, mais qui ne provient pas de la moëlle osseuse, à la différence des leucémies dans lesquelles la prolifération se fait à partir de la moëlle. Parmi les lymphomes, on distingue classiquement le lymphome de Hodgkin, ou maladie de Hodgkin, caractérisé par un type cellulaire particulier (appelé cellule de Reed-Sternberg), des autres types de lymphomes nommés lymphomes non hodgkiniens. La différence entre ceux-ci est affaire de spécialistes et dépend du type cellulaire qui se multiplie. Les lymphomes peuvent atteindre tous les organes du corps humain.

Causes

La plupart du temps, aucune cause n'est retrouvée pour expliquer la survenue d'un lymphome chez un individu, mais certains types de virus ou de bactéries sont associés à une apparition plus fréquente de lymphome, notamment chez les patients immunodéprimés, c'est-à-dire dont les défenses immunitaires sont affaiblies.

Vidéo


Symptômes

Dans le cancer des ganglions, on observe surtout un gonflement de ceux-ci. Ils sont visibles et palpables au niveau du cou, des aisselles, du thorax ou de l'aine notamment. Ils sont néanmoins indolores et mobiles. Par ailleurs, la rate est souvent augmentée de volume : on parle de splénomégalie, et le foie fait de même, ce qu'on appelle hépatomégalie. D'autres signes sont fréquemment associés tels qu'une perte de poids, une fatigue, une transpiration excessive et de la fièvre parfois.

Diagnostic

Le cancer des ganglions est souvent évoqué lorsqu'on retrouve des ganglions enflés. Le diagnostic de certitude se fait par l'intermédiaire d'une ponction ganglionnaire qui permettra, par différentes techniques, de définir précisément le type de lymphome. Un bilan d'extension est alors réalisé pour rechercher quelle est l'étendue de l'atteinte et quels sont les organes touchés par le lymphome. Suivant le résultat de ces examens, une classification autorisera de décerner un stade d'avancement au lymphome, ce qui conditionnera la suite de la prise en charge.

Traitement

Le traitement du lymphome dépendra de sa nature et de son bilan d'extension. Il est possible, par exemple, de traiter un lymphome de Hodgkin par radiothérapie externe. On va pour cela irradier les cellules cancéreuses, mais les cellules saines environnantes seront elles aussi partiellement détruites, d'où l'intérêt de cibler au mieux la tumeur. On peut également utiliser la chimiothérapie, parfois en association avec la radiothérapie. Pour les lymphomes non hodgkiniens, le traitement se fait habituellement uniquement par la chimiothérapie, et les molécules utilisées dépendront du type de lymphome.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Cancer des ganglions » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.