Lombosciatalgie

Août 2017


Définition

La lombosciatalgie définit des douleurs situées au niveau des lombes, dans le bas du dos, et le long du nerf sciatique. Le nerf sciatique, ou nerf ischiatique, est le nerf le plus long du corps humain et celui qui a le plus gros calibre. Il est issu de plusieurs branches nerveuses au niveau de la colonne vertébrale, notamment des racines des deux dernières vertèbres lombaires (L4 et L5) et des trois premiers nerfs sacraux. Il chemine ensuite au niveau de la fesse, de la face postérieure de la jambe et se divise au niveau de la partie postérieure du genou. Il assure ainsi la sensibilité et la motricité de la partie postérieure de la cuisse. Il est impliqué dans les lombosciatalgies responsables de douleurs pouvant s'étendre tout au long de son tracé, à savoir initialement le bas du dos, puis les fesses, cuisses, jambes, pieds, et ce jusqu'aux orteils. On parle communément de sciatique pour définir les douleurs ressenties lors de lésions ou d'irritations de ce nerf. Le terme lombosciatalgie ou lombosciatique est plus précisément utilisé lorsque l'origine provient d'irritations du nerf à sa naissance, à proximité des vertèbres et que les douleurs sont présentes sur l'ensemble du trajet. Cela peut être dû à une maladie rhumatismale, à une infection nerveuse ou à une compression par un processus tumoral ou plus souvent une hernie du disque situé entre deux vertèbres.

Symptômes

Dans la lombosciatalgie de présentation commune, le patient ressent une douleur affectant un seul côté de son corps, irradiant depuis le bas du dos, vers la fesse puis la partie postérieure de la jambe jusqu'au pied. Des sensations de décharges électriques ou de brulures sur le trajet peuvent être ressenties. Suivant la racine nerveuse atteinte, le trajet de la douleur peut légèrement varier.
  • En cas d'atteinte de la racine L5, la douleur débute à la fesse, passe par la partie postérieure de la cuisse, puis descend sur sa partie latérale, traverse le genou en position latérale puis la jambe, au niveau de la malléole externe et se termine parfois sur le gros orteil.
  • En cas d'atteinte de la racine S1, la fesse puis la partie postérieure de la cuisse, du genou et de la jambe se poursuivent par le talon, le bord externe du pied jusqu'au cinquième orteil.

Diagnostic

L'interrogatoire du patient est la première étape qui cherche à caractériser la localisation des douleurs, le mode d'apparition, les circonstances déclenchantes, améliorantes ou aggravantes. Un examen clinique recherchera la localisation initiale de la douleur au niveau du dos, puis le trajet précis. Un test appelé test de Lasègue, déclenche la douleur lorsque la jambe du patient, en position allongée, est élevée progressivement. Le diagnostic peut être alors confirmé par une radiographie de la colonne vertébrale, un scanner ou une IRM qui peuvent montrer la hauteur de la souffrance nerveuse et parfois identifier une cause.

Traitement

Le traitement de ces douleurs débute par des antalgiques, AINS ou anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le repos total n'est pas indiqué dans la lombosciatalgie, au contraire, le médecin conseille des mouvements légers avec des séances de kinésithérapie. Dans certains cas, des injections locales de corticoïdes améliorent les symptômes. De même, certaines causes sont parfois accessibles à une prise en charge chirurgicale pour décomprimer la racine nerveuse. Une laminectomie peut ainsi être réalisée.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Lombosciatalgie » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.