Kyste ovarien - Symptômes et traitement

Mars 2017

Le kyste de l'ovaire est une pathologie fréquente chez la femme, qui provoque parfois de vives inquiétudes. 75% environ des kystes ovariens sont des kystes organiques, et 25% sont des kystes fonctionnels.


Définition

Les kystes aux ovaires correspondent au développement de cellules localisées au niveau du tissu ovarien. On distingue deux catégories de kystes :
Les kystes dits fonctionnels, qui se développent chez les femmes en âge de procréer en phase de cycle ovarien : ils proviennent de la transformation d'un follicule ovarien ou d'un reliquat d'un follicule ayant déversé l'ovule dans la trompe utérine, appelé le corps jaune ; ils régressent majoritairement en fin de cycle et sont toujours bénins ;
Les kystes dits organiques, qui touchent majoritairement les femmes plus âgées : ces kystes ne régressent pas, sont également bénins dans la majorité des cas.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Symptômes

Les kystes ovariens sont en général indolores : on parle de kystes asymptomatiques. Néanmoins, ils peuvent engendrer quelques signes légers permettant de les détecter : douleurs abdominales basses, douleurs pelviennes ; métrorragies, saignements d'origine utérine survenant en dehors des règles ; sensation de pesanteur pelvienne, lourdeur dans le bas-ventre... En cas de signes plus bruyants, une complication peut être suspectée, et une consultation en urgence est nécessaire, notamment devant une torsion d'annexe, c'est-à-dire une rotation de l'ovaire sur lui-même engendrée par le poids du kyste, qui entraîne une douleur violente et peut être responsable de la perte fonctionnelle de l'ovaire.

Diagnostic

Les kystes ovariens sont fréquemment découverts de façon fortuite puisque très majoritairement asymptomatiques. En cas de symptômes, une échographie sera réalisée, et mettra en évidence le kyste. Selon son aspect et sa taille, le radiologue peut juger s'il s'agit d'un kyste fonctionnel ou si un kyste organique peut être suspecté. En cas de doute, d'autres examens sont nécessaires.

Traitement

En général un kyste fonctionnel régresse de lui-même après l'ovulation. Un traitement hormonal peut être proposé pour limiter le risque de récidives, mais ce n'est pas systématique. Dans le cas d'un kyste organique, votre médecin déterminera sa composition à l'aide d'une échographie et vous proposera peut-être de l'enlever par une opération sous coelioscopie (un type d'opération chirurgicale qui laisse peu de cicatrices). Dans le cas contraire, une surveillance simple et régulière peut suffire. En cas de kyste fonctionnel suspecté, une simple surveillance de l'évolution du kyste est effectuée avec un nouveau contrôle échographique à trois mois. Le kyste se sera, en général, résorbé spontanément pendant ce laps de temps. Si aucune disparition n'est constatée, la mise en place d'un traitement est élaborée. Celui-ci va consister en l'ablation du kyste par voie chirurgicale. En général, elle est effectuée sous coelioscopie, ce qui permet d'éviter une grande incision.

L'intervention est pratiquée à l'aide d'instruments de petite taille introduits par une ouverture fine, et la visualisation se fait à l'aide d'une mini caméra passée par un autre petit trou. Néanmoins, il arrive qu'il soit nécessaire, au cours de l'intervention, de réaliser une ouverture plus large. Le kyste sera ensuite analysé pour déterminer sa nature a posteriori.

À noter qu'en cas de douleurs importantes et de découverte d'une torsion d'annexe, l'intervention chirurgicale pratiquée en urgence vise à détordre la partie et à évaluer l'état de recoloration du tissu : s'il ne se recolore pas, la partie atteinte doit être enlevée : on parle d'annexectomie.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Kyste ovarien - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.