Kyste - Causes, symptômes et traitement

Juin 2017

Un kyste est une poche fixée sur ou dans un tissu organique ou un organe, de taille et de structure variables, mais qui n'a pas de communication avec l'extérieur. Il peut contenir un gaz, une substance liquide ou semi-liquide, ou plus rarement solide.


Kyste cutané

Un kyste cutané est une grosseur mobile qui apparaît à la surface de la peau. Visible et palpable, il peut se localiser dans n'importe quelle partie du revêtement cutané. La plupart des kystes sont bénins, et ceux-ci peuvent se développer au sein de presque tous les organes, notamment le foie, les reins, la glande mammaire, les ovaires, la thyroïde ou les os.

Causes

Il existe de très nombreuses variantes de kystes cutanés. Parmi les plus fréquents, on retrouve les kystes synoviaux, formé à partir des membranes synoviales qui entoure les articulations ; les kystes épidermoïdes qui se développent dans la couche superficielle de la peau, et bien sûr, les kystes sébacés, que l’on rencontre surtout au cours de l'acné et qui se forment à partir des glandes sébacées qui sécrète le sébum, la matière graissant la peau. Mais il existe beaucoup d’autres types de kystes. On peut citer par exemple : les kystes mucoïdes, dont la structure est proche de celle des parois tapissant certains organes comme le tube digestif ou les poumon, les kystes entéroïdes dont la structure rappelle celle de l'intestin, ou les kystes pilonidaux qui se développent à partir des poils.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Claire Gabillat :

Symptômes

Les symptômes sont assez reconnaissables. L’apparition d'une grosseur de taille plus ou moins importante au niveau de la peau, est visible et palpable. Elle peut parfois être accompagnée de douleurs, de rougeur, de gonflement voire d’une augmentation de la chaleur au niveau de la zone atteinte. Certains kystes, notamment les kystes pilonidaux, peuvent en effet s’infecter et devenir inflammatoires. D’autres peuvent être particulièrement dérangeants. C’est le cas par exemple des kystes synoviaux qui peuvent gêner les mouvements, des kystes pilonidaux au niveau des fesses et des kystes situés aux pieds qui gênent la marche.

Diagnostic

Le diagnostic est clinique. Le kyste est visible facilement et palpable. Une ponction peut être effectuée en cas de doute pour éliminer la possibilité de tumeur cancéreuse. Une échographie peut également permettre de déterminer la nature du kyste.

Traitement

La prise en charge dépend du type de kyste et de la gêne occasionnée. Quand les kystes sont bénins et ne génèrent aucun symptômes, ce qui est de loin le cas le plus fréquent, l'abstention thérapeutique est de mise. Lorsque la gêne est importante ou lorsqu’il y a un doute sur la nature du kyste, le traitement consiste généralement à surveiller son évolution ou à procéder à son ablation chirurgicale.

Conseils

Dans les faits, la plupart des kystes cutanés sont retirés car ils sont inesthétiques ou situés dans une zone de frottement. Il s'agit d'interventions rapides, effectuées le plus souvent sous anesthésie générale ou locale selon la grosseur du kyste. Les kystes sébacés et épidermoïdes, eux, disparaissent généralement d'eux-mêmes, parfois grâce à l’application locale d’antibiotiques.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Kyste - Causes, symptômes et traitement  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.