Ictère - Jaunisse - Symptômes et traitement

Août 2017

L'ictère, plus communément appelé jaunisse, est une manifestation présente dans un grand nombre de pathologies bénignes ou plus sérieuses. Il est nécessaire d'en déterminer le type pour identifier la cause sous-jacente pour une prise en charge adaptée.


Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Définition

La jaunisse, dont le nom scientifique est ictère, est un symptôme prenant la forme d'une coloration jaune des muqueuses, de la peau et de la conjonctive, le blanc de l'oeil. L'ictère est causé par une accumulation anormale de bilirubine, une substance sécrétée par le foie suite à la dégradation des globules rouges dans la rate. La bilirubine est un pigment de couleur jaune. Le foie élimine la bilirubine, qui passe dans la bile puis sera déversée dans l'intestin. La bilirubine est alors dégradée par les organes digestifs et sera éliminée dans les selles : c'est d'ailleurs la dégradation de la bilirubine en stercobiline qui donne la couleur brune aux selles.

Ictère néo-natal

L'ictère est une pathologie qui peut toucher les nouveau-nés, appelée dans ce contexte ictère néo-natal (voir fiche spécifique).

Ictère cholestatique

L'ictère cholestatique est une forme de jaunisse du nouveau-né. Le foie n'est pas alors assez mature pour éliminer la bilirubine d'où son passage dans le sang. Très fréquent chez les nouveau-nés, l'ictère est souvent physiologique" et se résout spontanément.

Ictère à bilirubine libre

Il existe deux types d'ictères, qui sont distingués à l'issue de la démarche diagnostique, l'ictère à bilirubine libre et l'ictère à bilirubine conjuguée. Ces deux types de bilirubine correspondent à deux étapes différentes du métabolisme de la bilirubine.

La maladie ou syndrome de Gilbert (fréquente et bénigne) et la maladie de Criggeer-Najar, très rare, sont les principales causes.

Ictère à bilirubine conjuguée

L'hépatite aiguë, virale, alcoolique, médicamenteuse, la cirrhose, hépatite autoimmune, la lithiase biliaire (calcul biliaire) et le cancer de la tête du pancréas sont les principales causes de l'ictère à bilirubine conjuguée chez l'adulte.

Physiopathologie

Le sang est composé d'hémoglobine et d'albumine. Un des composants de l'hémoglobine, l'hème, est dégradé au niveau du foie pour être transformé en bilirubine. Normalement, celle-ci est éliminée dans les selles et les urines. En cas de reflux de l'acide biliaire, la bilirubine s'accumule sous la surface de la peau et la colore.

Causes

Chez l'adulte, plusieurs causes peuvent être à l'origine de l'ictère, essentiellement représentées par des maladies touchant le foie. Ainsi, certaines maladies génétiques ou plus fréquemment, une hépatite, la présence de calculs biliaires, des tumeurs du foie ou du pancréas peuvent, entre autres, donner un ictère.

Symptômes

L'ictère étant un symptôme, il est par définition sa propre manifestation. Il peut toucher la peau, les muqueuses (les parois tapissant la partie interne de certains organes) buccales ou génitales et la conjonctive, qui correspond au blanc de l'oeil. Cette dernière localisation est souvent la première à apparaître, voire la seule franchement visible, notamment chez les individus à peau sombre.
En dehors de ce symptôme, d'autres signes cliniques sont fréquemment associés en cas d'ictère et permettront d'orienter le diagnostic suspecté. Ainsi, parmi les plus fréquents :
  • le foie peut augmenter de volume, on parle d'hépatomégalie ;
  • de la fièvre peut être présente ;
  • les ganglions peuvent être « gonflés », on parle d'adénopathies ;
  • des douleurs abdominales sont possibles ;
  • des signes cutanés peuvent apparaître ;
  • et des signes neurologiques doivent être recherchés.

Jaunisse du nouveau-né

L'ictère du nouveau-né sans complication se présente uniquement comme une coloration jaune de la peau, des conjonctives, des muqueuses. C'est ce qui est le cas dans la majorité des cas, mais d'autres signes peuvent être signes de complications comme une augmentation de la taille du foie et de la rate, des signes neurologiques avec un tonus faible, des selles blanches, des mouvements anormaux.

La production de bilirubine est plus importante chez le nouveau-né que chez l'adulte. Dans les premiers jours de vie, le foie adapte ses capacités de transformation de cette substance afin de l'éliminer dans les selles et les urines. Durant cette période, la production de bilirubine peut donc dépasser la transformation possible par le foie. L’ictère est donc un symptôme très fréquent au début de la vie: il touche 30% des nouveau-nés à terme et 60% des nouveaux-nés prématurés. Il apparaît au 2e/3e jour, est généralement modéré (sans traitement) et disparaît dans les 10 premiers jours de la vie. Plusieurs facteurs peuvent majorer l'ictère, comme un naissance avant terme, un apport insuffisant de lait ou l'apparition d'hématomes consécutif à l'accouchement (libération de bilirubine), ou des antécédants d'ictère survenus à la naissance chez un frère ou une soeur aîné(e).

Diagnostic

La jaunisse est affirmée par sa présence puisqu'il s'agit d'un symptôme. Une prise de sang pourra néanmoins la distinguer des rares autres causes de coloration de la peau tirant sur le jaune comme l'hypothyroïdie, insuffisance des hormones sécrétées par la glande thyroïde. Dans le cas de l'ictère, la bilirubine sanguine est augmentée. Les autres examens pratiqués s'attarderont à rechercher la cause de cet ictère, et le bilan sanguin étudiera notamment le fonctionnement du foie, les marqueurs de l'inflammation, les globules, et les protéines sanguines, tandis qu'une échographie du foie, voire un scanner, sera réalisée.


La démarche diagnostique vise à établir le mécanisme impliqué dans la survenue du symptôme, puis à déterminer la cause de l'ictère. Il repose sur un interrogatoire (antécédent, mode de vie), un examen clinique et morphologique (ex : imagerie des voies biliaires). A noter que l'échographie seule permet d'affirmer certains diagnostics liés à la jaunisse (ex : calcul biliaire). L'examen biologique, comprenant notamment un dosage sanguin de la bilirubine, permet de mettre en évidence le taux de bilirubine non conjuguée ou libre (toxique pour le cerveau) et le taux de bilirubine conjuguée (bilirubine conjuguée directe), ainsi que l'association des deux valeurs, le taux de bilirubine totale. Le recueil de ces différentes valeurs permet d'orienter le diagnostic vers un type particulier d'ictère.

Le diagnostic d'ictère néonatal n'est pas compliqué, car la jaunisse est toujours présente. Néanmoins, il importe de distinguer rapidement un ictère naturel, dit physiologique, et donc bénin, d'autres formes plus rares d'ictères pathologiques, qui peuvent entraîner de graves complications neurologiques. Un dosage du taux de la bilirubine dans le sang, ainsi que la mesure spécifique des bilirubines dites totale, libre, et conjuguée, permettent de confirmer le diagnostic et de suspecter une cause à cet ictère. Dans certains cas, une échographie ou des tests sanguins plus poussés seront nécessaires pour la distinction de ces causes.

Traitement

La jaunisse est la conséquence d'une maladie. Il s'agira donc d'en traiter la cause une fois celle-ci dépistée. Le traitement sera adapté selon qu'il s'agit d'une hépatite, de calculs biliaires ou encore d'un cancer.

Concernant l'ictère physiologique, comme dans la grande majorité des cas, il se résorbe naturellement au bout de quelques jours sans qu'un traitement soit nécessaire. En cas d'ictères plus prononcés, il est fréquent d'opter pour une photothérapie. Le bébé est alors exposé nu, mais les yeux protégés par un bandeau, à une lumière bleue dans une couveuse prévue à cet effet. Le nombre et la durée de ces séances varient en fonction de l'intensité de la jaunisse.

La photothérapie, pratiquée chez le nouveau-né consiste à l'exposer à une lumière bleue intense, qui agit sur la bilirubine au niveau de la peau, et la rend plus facile à éliminer. L'ictère est un symptôme évocateur de nombreuses pathologies : l'approche thérapeutique consiste donc à traiter la cause sous-jacente, lorsqu'une prise en charge est possible.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Ictère - Jaunisse - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.