Insolation - Symptômes et traitement

Novembre 2017

L’exposition à de fortes chaleurs constitue une agression pour l’organisme. On risque une déshydratation, l’aggravation d’une maladie chronique ou une insolation. Cette dernière survient quand le corps n’arrive plus à contrôler sa température qui augmente alors rapidement.


Les sportifs, les travailleurs manuels exposés à la chaleur, les nourrissons, les personnes âgées, les personnes atteintes d’un handicap ou d’une maladie chronique y sont particulièrement sensibles.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Définition

Une insolation définit l'ensemble des symptômes survenant au cours d'une exposition trop longue aux rayons du soleil. L'organisme est équipé de mécanismes permettant de contrôler sa température interne et de la maintenir de façon constante aux alentours de 37°C, point d'équilibre thermique du corps. Cela est notamment rendu possible par l'hypothalamus, une glande qui gère ces phénomènes comme celui de la sueur et la sensation de soif pour compenser. En cas d'effort musculaire exagéré, générateur de chaleur, ou d'exposition à des chaleurs trop importantes durant une trop longue période, les mécanismes de compensation peuvent être dépassés. Une augmentation de la température du corps apparaît alors, appelée hyperthermie, qui peut entraîner des symptômes, comme ceux de l'insolation. On parle parfois de « coup de chaleur ». Dans les cas extrêmes, on parle d'hyperthermie maligne. Les organismes fragiles y sont plus sensibles, et notamment les personnes âgées, dont le vieillissement de certaines fonctions diminue les capacités d'adaptation et également la sensation de soif.

Symptômes

L'insolation se manifeste par une augmentation de la température corporelle (qui peut monter au-delà de 40°C), des rougeurs, notamment au niveau du visage, des sueurs excessives, des maux de tête, mais aussi des douleurs diffuses, une pâleur avec sensation de mal-être, des crampes musculaires, voire des vertiges, des nausées et des vomissements. Elle peut également s traduire par une augmentation du rythme cardiaque, une augmentation de la fréquence respiratoire, et parfois même de la confusion ou un évanouissement. Dans les cas graves, des signes neurologiques peuvent apparaître : c'est un signe précurseur d'hyperthermie maligne.

Diagnostic

Le diagnostic d'une insolation est assez facile à poser. Il suffit d'observer les signes physiques, des symptômes qui se confirment par un contexte précis, à savoir, une exposition prolongée au soleil.

Traitement

Une insolation ne doit pas être négligée, du fait de sa potentielle évolution vers des troubles graves. Elle nécessite un abaissement immédiat de la température corporelle. Pour ce faire, il faut tout d'abord pratiquer des gestes simples, comme allonger la personne dans un endroit ombragé et frais, lui faire boire de l'eau abondamment, lui mouiller les membres et la tête. Une fois la température redescendue, l'individu est hors de danger. Dans des cas particulièrement graves, une hospitalisation est nécessaire.

Que faire pour l'éviter ?

La prévention de l'insolation se fait par la protection contre les rayons solaires. Il faut éviter de s'exposer sans porter de chapeau, de même qu'il est indispensable de se mouiller souvent la nuque, la tête et de s'hydrater régulièrement, car la déshydratation peut être mortelle.

Pour en savoir plus


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Insolation - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.