Hyperkaliémie

Avril 2017


Définition


L'hyperkaliémie est un terme qui désigne une augmentation du taux de potassium circulant dans le sang. En temps normal, la quantité de potassium dans le sang est de l'ordre de 3.5 à 5 millimoles (unité de mesure de référence) par litre de sang. Au-delà de 5 millimoles par litre, on commence à parler d'hyperkaliémie. Le taux est directement corrélé avec la survenue des rares symptômes, mais surtout des potentielles complications : plus le taux est élevé, plus celles-ci risquent de survenir. Diverses causes peuvent entraîner ce taux anormalement élevé et, dans la plupart des cas, il s'agit d'une diminution de l'excrétion du potassium dans les urines, lors d'une insuffisance rénale aiguë ou chronique. L'hyperkaliémie est également fréquemment rencontrée chez des personnes traitées par certains médicaments comme des médicaments utilisés pour lutter contre l'hypertension artérielle, principalement les diurétiques. Elle peut aussi être consécutive à un apport excessif de potassium prescrit dans le cadre d'une hypokaliémie. A noter que l'hyperkaliémie peut enfin être due à une erreur de prélèvement, lorsque celui-ci est « hémolysé ».

Symptômes


D'une manière générale, l'hyperkaliémie, même importante, n'est responsable d'aucun symptôme. Tout au plus, dans de rares cas, on peut ressentir des fourmillements ou un engourdissement des doigts, des pieds ou du pourtour de la bouche, parfois une faiblesse musculaire. Les signes cliniques peuvent survenir lorsque certaines complications sont présentes, en l'occurrence des troubles du rythme cardiaque. Ces troubles cardiaques font toute la gravité de l'hyperkaliémie, se manifestant alors par des palpitations, des malaises, voire un arrêt cardiaque.

Diagnostic


L'hyperkaliémie n'étant généralement responsable d'aucun signe clinique, son diagnostic est habituellement fait de manière fortuite, par une analyse de sang qui retrouve un taux anormalement élevé. Dans d'autres cas, c'est un enregistrement du rythme cardiaque ou électrocardiogramme (ECG) qui mettra en évidence certains signes électriques évocateurs, dont la prise de sang confirmera la suspicion d'hyperkaliémie. Dans tous les cas d'hyperkaliémie importante, un ECG est indispensable.

Traitement


Il existe plusieurs traitements pour soigner l'hyperkaliémie, qui varient en fonction de la gravité de la maladie. Certaines molécules comme le sulfonate de polystyrène sodique ou des diurétiques sont utilisées en l'absence d'urgence et permettent de diminuer la quantité de potassium dans le sang. Lorsque l'hyperkaliémie est importante ou devant un enregistrement du cœur inquiétant, on peut aussi recourir au bicarbonate de sodium, des molécules à base de calcium ou à l'insuline. Dans certains cas, on utilisera une machine autorisant le filtrage du sang pour éliminer rapidement le potassium excédentaire, technique appelée hémodyalise.

Prévention


La prévention de l'hyperkaliémie, essentiellement rencontrée en cas d'insuffisance rénale, passe par un apport limité de potassium chez ces personnes, et l'éviction des médicaments augmentant la rétention du potassium par les reins.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Hyperkaliémie » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.