Gastro-entérite - Symptômes et traitement

Septembre 2016

Une gastro-entérite évolue en moyenne pendant 2 à 5 jours. La personne atteinte peut rester contagieuse jusqu'à 3 jours après la guérison. Dans les pays tempérés, les épidémies de gastro-entérite apparaissent souvent l'hiver et dans un contexte épidémique. La gastro-entérite aiguë, appelée plus familièrement « gastro », est une inflammation intestinale faisant suite à une infection touchant les muqueuses présentes dans l'estomac et l'intestin.


Définition

Cette pathologie est due dans la très grande majorité des cas à un virus ou, plus rarement, à des bactéries. Le terme "gastro-entérite aiguë" est utilisé habituellement pour désigner l'atteinte virale. Très contagieuse, la gastro-entérite virale peut déclencher de véritables épidémies, surtout l'hiver, entre novembre et mars.

La gastroentérite aiguë affecte fréquemment l'enfant, et son évolution spontanée se fait vers la guérison sans qu'aucun traitement ne soit nécessaire. Le virus le plus fréquemment en cause est le rotavirus et l'évolution de ce type de gastro-entérite dure en général moins d'une semaine, parfois jusqu'à 20 jours en cas d'atteinte par l'adénovirus.

Symptômes

Les symptômes de la gastro-entérite sont de la fièvre, une fatigue, des nausées ou des vomissements, de la diarrhée et des douleurs abdominales.

Ces signes ne sont pas forcément tous présents ensemble, et certaines formes se verront sans fièvre, sans vomissement ou sans diarrhée. L'évolution se fait généralement sur une semaine tout au plus. En cas de durée plus longue, d'autres causes que l'origine virale doivent être recherchées. Lorsqu'un virus est en cause, les premiers signes font généralement leur apparition dans les 12 à 24 heures qui suivent l'infection.
Dans le cas d'une bactérie, la durée d'incubation est moins longue et est généralement comprise entre 1 et 12 heures. Dès l'apparition des symptômes, la personne touchée est considérée comme contagieuse et est susceptible de transmettre la gastro-entérite à son entourage.

Temps d'incubation

La gastro-entérite est la conséquence d'une infection par une bactérie ou un virus. La muqueuse intestinale est enflammée par l'agent pathogène. Le temps d'incubation de la gastro-entérite est le temps que met cet agent pour proliférer avant l'apparition des premiers symptômes. Cela peut prendre entre 1 h (bactérie) et 72 h (virus), avec des grandes variabilités selon le type de bactéries ou de virus. Les symptômes et leur caractère contaminant apparaissent ensuite (nausées, vomissements, diarrhée, fièvre).

Diagnostic

La gastro-entérite, compte tenu des symptômes physiques qu'elle entraîne, est diagnostiquée assez facilement, surtout dans un contexte épidémique. Aucun examen n'est nécessaire devant une présentation typique. En cas de persistance au-delà d'une semaine ou devant des symptômes mal supportés, on pratiquera une prise de sang et un examen des selles, appelé coproculture, qui permettra de rechercher une éventuelle infection bactérienne.

Traitement

Le traitement de la gastro-entérite ne demande habituellement que du repos et aucun médicament. Lorsque les symptômes sont très gênants, des traitements peuvent néanmoins être prescrits, comme des antidiarrhéiques ou des antiémétiques pour empêcher les vomissements.

Des traitement à base de diosmectite (smecta) peuvent être prescrit en complément d'une réhydratation pour les diarrhées. Si les symptômes persistent et en cas de perte de poids trop élevée ou de diarrhées et de vomissements persistants, il est essentiel de consulter son médecin. La présence de sang au niveau des selles est un signe indiquant qu'il faut consulter immédiatement un médecin.

Chez l'enfant, ils sont prescrits avec plus de facilité, car le risque est celui de la déshydratation à cause des pertes d'eau importantes que la maladie peut engendrer. Chez le tout-petit, le poids doit être surveillé et, si besoin, des solutés de réhydratation orale seront donnés et devront être proposés systématiquement, de nombreuses fois dans la journée et en petite quantité au petit enfant pour pallier ces pertes hydriques. Chez le plus grand, en cas de vomissements importants lors de toute prise alimentaire, il est conseillé de reprendre petit à petit des quantités croissantes d'eau sucrée avant de reprendre progressivement l'alimentation.

Contagion

La gastro-entérite peut se transmettre de plusieurs manières selon sa cause : par contact avec une personne ou un objet contaminé pour une gastro-entérite d'originale virale, et par les aliments dans le cas d'une gastro-entérite bactérienne. Les personnes infectées sont particulièrement contagieuses pendant la phase de manifestation des symptômes. Cette période dure entre 24 et 72 heures.

Que boire ?

La déshydratation est provoquée par les vomissements et les diarrhées. Il est donc indispensable de boire beaucoup d'eau, au minimum deux litres par jour. L'eau, les tisanes sucrées, les bouillons salés, et boissons gazeuses comme le Coca-Cola peuvent être consommés à condition pour ces dernières de les remuer suffisamment pour en retirer tout le gaz.

Que manger ?

Une légère diète de quelques jours au début de l'épisode de gastro-entérite, en limitant les quantités habituelles, n'entrainera pas de problème majeur si l'épisode de gastro-entérite s'avère banal. Dans tous les cas, sauf exception, l'appétit revient rapidement. Mais il est néanmoins conseillé de continuer à s'alimenter, même si l'envie n'y est pas, en choisissant correctement ce qu'il convient de manger. Il est également conseillé de fractionner ses repas en absorbant de petites quantités à chaque fois.

Lorsqu'on est atteint d'une gastro-entérite, il faut absolument manger, même si l'on n'en a pas envie, à condition de choisir correctement sa nourriture. Préférer la prise fragmentée de plusieurs petits repas au long de la journée. Les féculents (riz et pâtes), la viande et le poisson sont à privilégier, à condition de bien les cuire. Les carottes sont idéales, bien cuites. Les laitages comme les fromages à pâte cuite ou les yaourts conviennent parfaitement.

Aliments conseillés

Il est conseillé de manger des féculents comme du riz bien cuit et des pâtes, qui sont plus faciles à digérer. Viandes et poissons (plutôt cuits à l'eau) ne sont pas déconseillés mais il faut les faire cuire correctement. Les carottes, à condition qu'elles soient bien cuites et pas crues, sont recommandées. Les laitages fermentés, les fromages à pâte cuite ou les yaourts ne sont pas déconseillés. La compote de pomme bien cuite est un des aliments à privilégier. Elle peut être associée à des petits pots mélangeant la pomme et le coing.

Manger du jambon, du blanc de poulet, des féculents (riz et pates), des poissons maigres, des fruits sous forme de compote et des yaourts permettra de reposer l'intestin pendant quelques jours après l'épisode avant de reprendre une alimentation normale.

Aliments à éviter

Il est recommandé d'éviter les fruits frais, à l'exception de la banane, qui peut être mangée bien mûre. Il est conseiller de préférer des gelées, confitures et compotes. Il est impératif d'éviter toute forme de fibres végétales, que l'on trouve notamment dans les fruits frais et les légumes verts. Enfin, les aliments trop gras sont à proscrire.

Prévention

La prévention de la gastro-entérite virale est possible dans la mesure où il s'agit fréquemment d'une survenue par épidémie. Pour ce faire, il faut pratiquer des gestes simples comme se laver systématiquement les mains avec de l'eau et du savon, après un passage par les toilettes, ou après avoir été en contact avec une personne atteinte. Il est aussi nécessaire de bien laver les fruits et les légumes avant de les consommer.

Pour éviter de contaminer leur entourage, les personnes infectées sont invitées à s'isoler, à limiter les déplacements et les contacts directs avec leurs proches. A la maison, il est important de respecter des règles d'hygiène strictes. Les mesures de prévention les plus efficaces sont : se laver les mains le plus souvent possible, ranger les brosses à dents séparément, désinfecter les toilettes régulièrement de même que toutes les surfaces en contact avec les mains, et ne pas partager les couverts. Chez les enfants, il est également conseillé de désinfecter soigneusement les jouets partagés pour limiter la propagation du virus.

Il est possible de se prémunir contre la gastro-entérite en adoptant des mesures d'hygiène.
Il est conseillé de se laver les mains régulièrement dans la journée, surtout après être allé aux toilettes, après avoir emprunté les transports en commun, avant de cuisiner ou de manger, et avant de s'occuper d'un enfant. Pour un lavage des mains efficace, l'Inpes recommande d'utiliser de l'eau et du savon, et de respecter les 7 étapes suivantes : paume contre paume, paume contre dos de main, doigts entrelacés, paume contre doigts, pouces, ongles, puis poignets. La durée recommandée est de 15 secondes pour le lavage, et de 10 secondes pour le rinçage. Mieux vaut se sécher les mains avec une serviette en papier à usage unique. L'Inpes précise que les solutions hydro-alcooliques peuvent être utilisées, mais qu'elles ne peuvent pas remplacer le lavage des mains au savon. La vigilance est également de mise au niveau de l'alimentation, afin d'éviter une gastro-entérite d'origine bactérienne. Bien laver les fruits et légumes, limiter la consommation d'aliments crus, et ne pas manger d'aliments périmés font partie des moyens de prévention.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

En savoir plus


A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Gastro-entérite - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.