Coxalgie - Symptômes et traitement

Mai 2017

Parfois employé pour désigner les douleurs à la hanche toutes causes confondues, le terme « coxalgie » est parfois réservé uniquement à la tuberculose de l'articulation de la hanche, appelée articulation coxo-fémorale. La coxalgie d'origine tuberculeuse touche essentiellement les enfants et le traitement est à base de médicaments antituberculeux et de repos. De façon plus étendue, des pathologies autres comme l'arthrose de hanche ou coxarthrose ou des inflammations ponctuelles (arthrite de hanche) peuvent entraîner des douleurs de hanche. La coxalgie se traduit essentiellement par des douleurs localisées à une hanche, ce qui entraine une boiterie.


Définition

La coxalgie est actuellement le terme utilisé pour désigner une tuberculose coxo-fémorale, c'est-à-dire une arthrite de la hanche d'origine tuberculeuse. La coxalgie d'origine tuberculeuse touche l'enfant et son traitement repose sur le repos de la marche avec utilisation de médicaments antituberculeux. Cette pathologie est relativement peu fréquente en France. Le terme « coxalgie » est néanmoins encore utilisé pour parler des douleurs de la hanche, toutes causes confondues. Elle peut donc être due à une pathologie dégénérative de l'articulation coxo-fémorale appelée arthrose ou plus spécifiquement coxarthrose, un rhumatisme inflammatoire, une origine infectieuse comme dans l'arthrite de hanche, ou encore être secondaire à un traumatisme.

Symptômes

D'une manière générale, le terme coxalgie désigne étymologiquement une douleur de la hanche qui en est le principal symptôme. Les signes cliniques rencontrés peuvent être :
  • Des douleurs d'une hanche, soit spontanément soit uniquement lors des mobilisations ou de la marche, ou augmentées par la sollicitation de l'articulation entre le bassin et le fémur ;
  • La mobilité articulaire est généralement limitée par la douleur, et on observe une raideur du membre inférieur ;
  • La hanche peut apparaître rouge, avec un gonflement et une augmentation de la chaleur à son niveau ;
  • D'autres signes peuvent être présents et orienter le problème en cause, comme de la fièvre, la présence de ganglions, une déformation, une position spontanément anormale ou un raccourcissement de la jambe...

Diagnostic

Le médecin procède à un examen physique du patient. Après examen local de la hanche avec sa palpation et l'examen comparatif des mobilisations, il regardera également la jambe, le bassin, la marche si celle-ci est possible. Généralement, le premier bilan réalisé sera une radiographie du bassin et de la hanche atteinte, pouvant mettre en évidence de l'arthrose ou une fracture. Un bilan biologique sur prise de sang est possiblement associé à la recherche, notamment d'une augmentation des marqueurs de l'inflammation. Une échographie de l'articulation est également possible, et une biopsie articulaire peut être nécessaire. L'analyse du liquide articulaire pourra confirmer la présence d'une infection, ou d'une origine tuberculeuse.

Traitement

D'une façon générale, la mise au repos de l'articulation atteinte est de mise. En attendant la prise en charge spécifique, des médicaments contre la douleur sont nécessaires. En cas de fracture, une opération chirurgicale est souvent réalisée, et une prothèse de hanche peut être posée, ce qui est également possible en cas d'arthrose évoluée. Des traitements antibiotiques ou antituberculeux seront administrés en cas d'arthrite infectieuse avec parfois un recours à la chirurgie.

Prévention

Dans le cadre de la coxalgie tuberculeuse, un traitement préventif de l'infection existe avec le vaccin par le BCG, préconisé dans les populations à risque d'exposition à cette maladie.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Coxalgie - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.