Broncho-pneumopathie chronique obstructive

Avril 2017


Définition


La broncho-pneumopathie chronique obstructive, aussi connue sous le nom de BPCO ou familièrement appelée bronchite chronique, est une maladie respiratoire chronique très fréquente. Elle est responsable de nombreux décès chaque année en France et d'une dégradation des conditions de vie des patients atteints. La broncho-pneumopathie chronique obstructive entraîne une inflammation chronique des bronches et des difficultés à respirer. Elle est évitable car causée dans près de neuf cas sur dix par la consommation de tabac, mais elle peut aussi concerner certaines personnes qui travaillent ou vivent dans un lieu très exposé aux fumées ou à certaines pollutions. La prise en charge de la broncho-pneumopathie chronique obstructive implique de nombreux traitements médicaux et paramédicaux. Ces derniers ne viendront pas à bout de la maladie, mais visent à améliorer le quotidien des patients.

Diagnostic


Parce que la broncho-pneumopathie chronique obstructive est une maladie mal connue, son diagnostic est souvent tardif. C'est généralement la persistance d'une toux qui amène un patient fumeur à consulter. Pour diagnostiquer une éventuelle BPCO, le médecin généraliste procède à un interrogatoire médical en quantifiant notamment la quantité et la durée d'exposition au tabac, puis à un examen clinique. Il peut prescrire des examens complémentaires tels que :
  • l'exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) pour évaluer les volumes pulmonaires ;
  • un test fait dans les suites de cette EFR qui permet de voir l'amélioration de l'obstruction des bronches après utilisation d'un médicament bronchodilatateur : cette obstruction est très peu réversible dans cette pathologie ;
  • une prise de sang avec analyse des gaz du sang ;
  • une radiographie des poumons ;
  • parfois, une épreuve d'effort qui évalue les fonctions cardiaques au cours d'un effort est réalisée.

Symptômes


La broncho-pneumopathie chronique obstructive se manifeste par une forte toux persistante durant depuis plusieurs mois et productive, c'est-à-dire générant des crachats. De plus, des difficultés respiratoires chroniques s'installent, puis s'aggravent progressivement, initialement pour des efforts importants, puis de moins en moins, et enfin au repos. Le patient voit son état de santé se dégrader au fil des jours, et son endurance diminuer.

Traitement


Malheureusement, il est impossible de guérir de la broncho-pneumopathie chronique obstructive qui s'aggrave progressivement. Son évolution est marquée par des périodes appelées exacerbations, où les symptômes connaissent une majoration transitoire. Néanmoins, il existe de nombreux traitements médicamenteux qui améliorent le quotidien des patients, à savoir :
  • des médicaments permettant une dilatation des bronches, les broncho-dilatateurs ;
  • des corticoïdes, mais dont l'intérêt est discuté ;
  • à des stades avancés, le recours à une oxygénothérapie ou à une ventilation artificielle peut être un recours nécessaire.

Bien entendu, l'arrêt de l'intoxication tabagique est impératif.

Prévention


Que ce soit pour prévenir la broncho-pneumopathie chronique obstructive ou pour la traiter, il est essentiel d'arrêter de fumer. Il faut également porter un masque en cas d'exposition à la pollution dans certains milieux exposés. Chez les patients déjà atteints de BPCO, la vaccination préventive annuelle contre la grippe et celle contre le pneumocoque tous les cinq ans permettent d'éviter certaines exacerbations.

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Broncho-pneumopathie chronique obstructive » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.