Moustiques, abeilles, guêpes, frelons et taons

Décembre 2017


Moustiques

54 espèces de moustiques sont recensées en France. Ubiquitaires dans le midi Méditerranéen mais son habitat ne parait pas aller au dessus de 700/800 m d'altitude dans cette région. La femelle est seule responsable des piqures qui entrainent des réactions plus ou moins accentuées selon les sujets. A noter quelques cas humains de fièvre à virus West Nile transmises par le moustique ces dernières années dans le sud de la France et une épidémie récente concernant le cheval en Camargue. A signaler la présence récente dans le midi de l'Aedes albopictus, vecteur du Chikungunia.

Hyménoptères


Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Abeille

Généralement pacifique, l'abeille (Apis Mellifera) peut avoir toutefois des comportements agressifs si on la dérange ou en cas de migration d'un essaim. Dans un environnement riche en abeille, éviter de porter des vêtements trop colorés et d'utiliser des parfums trop agressifs. Lorsque l'abeille pique, elle se condamne à mort car son dard (barbelé et non lisse) avec la poche à venin s'arrachent de son abdomen en restant fixés dans la peau.

Guêpe

Les espèces les plus communes, Polliste et Vespula. D'autres espèces, guêpes maçonnes ou guêpes fouisseuses. Les précautions à prendre sont les mêmes que pour les abeilles. A la différence de l'abeille, le dard des guêpes est lisse et se libère de la peau après la piqure.

Frelon

De plus grande taille, 3 à 4 cm, le frelon (Vespa crabo) bâtit des nids dans le cheminées, les troncs d'arbre mort, les rebord des toits. Piqûre très douloureuse. Possède lui aussi un dard lisse.

En cas de piqûre

  • Abeille : enlever le dard avec une petite pince à épiler. NE PAS saisir par la poche à venin car celle-ci finira de se vider dans la peau et aggravera la réaction. Désinfecter et calmer éventuellement la douleur par un antalgique.
  • Guêpe : Désinfecter + antalgique si nécessaire.
  • Frelon : conduite à tenir identique.

Taons

Très actifs tout l'été on les rencontre surtout dans les régions d'élevages ou dans les zones boisées. Comme le moustique, la femelle est seule responsable des piqures. Celles-ci sont peu ou pas douloureuses selon les sujets. Comme pour le moustique, c'est la salive, chargée d'anticoagulant, qui est responsable de réactions allergiques chez certains sujets.

Dans tous les cas

  • Le recours à l'Aspivenin est efficace s'il est utilisé immédiatement après la piqure.
  • Si le sujet se sait « réactif » au venin d'hyménoptère, prise rapide d'un anti-histaminique à double dose par voie buccale ou intra-veineuse.
  • En cas d'apparition d'un urticaire géant ou des premiers signes d'une réaction anaphylactique (paleur, sueurs, malaise général, effondrement tensionnel), recours systématique à l'adrénaline en sous-cutané (1/4 à ½ mg à répéter si nécessaire).
  • La cortisone n'a pas d'indication prioritaire sauf en intra-veineux en cas d'œdème de Quincke. Dans tous les autres cas elle peut être rajoutée dans un 2° temps au traitement d'urgence. Il existe actuellement un kit d'auto-injection d'adrénaline qui peut être conservé à température ambiante jusqu'à 25°.


Pour l'anecdote, utilisation d'une source de chaleur : Le venin d'hyménoptère étant thermo-labile (détruit par la chaleur), l'application immédiate d'une source de chaleur à l'endroit de la piqure permet théoriquement de neutraliser la plus grande partie de celui-ci. 2 techniques : approcher le bout incandescent d'une cigarette à 1 ou 2 mm de la peau, ou bien focaliser les rayons du soleil sur la peau à l'aide d'une loupe (encore faut-il avoir l'accessoire sur soi), à la limite extrême de la sensation de brûlure.

Publi-information
Publié par DCI.
Ce document intitulé « Moustiques, abeilles, guêpes, frelons et taons » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.