Hypnose - Indications et techniques

Juin 2017

L'hypnose correspond à une modification temporaire de la conscience, situation au cours de laquelle l'attention périphérique et diminuée. L'hypnose met en relation la personne avec son propre corps sa pensée.



L'hypnose a le vent en poupe mais en réalité elle est très ancienne, puisqu'elle était utilisée pour le soin dans les sociétés occidentales il y a déjà 200 ans. L'hypnose médicale se définit par un état de conscience particulier, qui n'est ni un état de sommeil, ni un état de veille. Par la parole, le praticien induit l'hypnose chez son patient. Celui-ci devient alors indifférent à l’extérieur. Cet état de conscience hypnotique peut être utilisé pour lutter contre l'anxiété, pour diminuer la douleur, voire pour faire disparaître des symptômes.

L’hypnose recouvre un ensemble de pratiques : l'hypnosédation (à visée sédative, utilisée en anesthésie), l'hypnoanalgésie (contre la douleur) et l'hypnothérapie (à visée psychothérapeutique). Par ailleurs, il existe de multiples formations à l’hypnose en France : une douzaine de formations universitaires, sont à ce jour non reconnues par l’Ordre des médecins. Il existe également de nombreuses formations associatives et privées, pas toujours réservées aux professions médicales et para-médicales. Aussi, le statut d’hypnothérapeute demeure non réglementé.
Le saviez-vous ? L’invention du terme "hypnose" est souvent attribuée à James Braid, médecin écossais, qui aurait créé ce terme en référence à Hypnos, le dieu grec du sommeil en 1843. Il semble en réalité que ce soit le baron Etienne Felix d’Hénin de Cuvillers qui ait le premier commencé à utiliser le préfixe "hypn" dès 1819 (Gravitz 1993).

Techniques

L'hypnose est une thérapeutique composée de suggestions lancées de manière non directive. Il existe plusieurs techniques d'hypnose, les techniques rapides d'une durée de quelques minutes et celles plus longues pouvant se prolonger jusqu'à 30 mn environ. La forme la plus connue d'hypnose est la suggestion : le praticien parle au patient, dont l'attention est focalisée sur un stimulus comme par exemple un mouvement régulier d'un objet, et le dirige vers un état de conscience modifiée. L'hypnose ericksonienne est une forme particulière, avec induction souple et usage d'un vocabulaire symbolique.

Indications

L'hypnose est utilisée principalement lors de certaines psychothérapies et au cours de certaines anesthésies. L'hypnose peut intervenir pour aider à arrêter le tabac et l'alcool, pour diminuer l'état anxieux ou dépressif, le stress post-traumatique, l'attaque panique ou la phobie.
Les douleurs chroniques comme les migraines, les lombalgies peuvent être soulagées par l'hypnose.
Le recours à l'hypnose au cours d'anesthésies était déjà rapporté au XIXe siècle par Paul Broca, un précurseur de la découverte scientifique du cerveau. Certains services d'anesthésie-réanimation intègrent ainsi l'hypnose dans la prise en charge de l'anésthésie.

Notre vidéo


Prudence

Toutes les personnes ne sont pas également sensibles à l'hypnose. Toutes les techniques proposées ne sont pas toujours efficaces ; Il faut faire preuve de prudence, prendre l'avis de son médecin ou de son pharmacien, qui pourront dans certains cas éviter certaines déconvenues.

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Hypnose - Indications et techniques » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.