Tendinopathie

Septembre 2017

La tendinopathie est le terme général pour désigner les pathologies qui entraînent la souffrance d'un tendon. Elles peuvent survenir de manière ponctuelle, ou s'inscrire dans le temps.


Définition

Une tendinopathie (ou tendinite) est l'inflammation chronique d'un tendon (les plus souvent concernés sont les tendons d'Achille, de l'épaule, du genou, du coude - tennis elbow - ou du poignet). Les tendons, cordons fixés sur les parties du squelette, servent comme prises aux muscles. Ceux-ci peuvent être fragilisés et provoquer des douleurs. La pratique du sport de manière intensive par exemple peut entraîner des lésions comme des inflammations des tendons, appelées tendinites. Les tendinopathies désignent généralement les pathologies touchant les tendons. La tendinite provoque des douleurs d'intensité variables selon le type et l'intensité des lésions. Elle peut également aboutir à une perte de la mobilité et une atrophie musculaire.

Causes

Les causes des tendinopathies sont des sollicitations trop importantes des muscles, des mouvements répétés, des traumatismes, mais aussi des pathologies inflammatoires, des dépôts cristallins au niveau du tendon, une origine infectieuse...

Symptômes

Elles provoquent une inflammation des tendons, voire dans certains cas leur rupture. Les mouvements sont difficiles et douloureux, mais les mobilités passives (mobilisations faites par un examinateur) sont généralement intactes car les tendons dans ce cas ne sont pas sollicités. Elles se localisent principalement au niveau des épaules, des coudes, des genoux, du muscle moyen fessier au niveau de la hanche?

Diagnostic

Une radiographie peut mettre en évidence une calcification d'un tendon, mais en dehors de ce cas, ils ne sont pas visibles sur les radiographies et une IRM est nécessaire en cas de suspicion de rupture ou de persistance des signes.

Les 2 examens majeurs permettant de diagnostiquer la tendinite sont l'échographie et l'IRM mais également de mettre en place des traitements les plus adaptés à la lésion visulaisée.

Echographie

L'échographie est l'examen le plus fréquemment effectué en première intention. Il permet de mieux visualiser la lésion et d'en préciser la nature (déchirure, nodule, épaississement, œdème, cicatrices, calcifications...). D'autre part, l'échographie permet d'évaluer la chronicité ou la récente apparition de la tendinite. Le doppler utilisé au cours de l'examen retrouve les signes de l'inflammation. L'échographie permet également de surveiller l'évolution de la tendinite.

IRM

L'IRM est conseillée lorsqu'une tendinite évolue plus de 2 mois malgré la mise en place de traitements appropriés et la mise au repos du tendon.
L'IRM permet d'évaluer la lésion du tendon en cause mais également l'état de l'os et de l'articulation situés près du tendon lésé.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Tendinopathie » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.