Perte de conscience (syncope)

Juin 2017

Une syncope est une perte de connaissance soudaine d'origine cardiaque, due à une diminution de l'apport en oxygène au cerveau, qualifiée d'anoxie cérébrale. Les syncopes, brèves pertes de connaissance, sont de plus en plus fréquentes avec l'âge. Certaines syncopes pouvant être dues à une pathologie cardio-vasculaire, il est important de les diagnostiquer et de déterminer leur étiologie.


Définition

Une perte de conscience (perte de connaissance ou syncope) est souvent due à un manque d'oxygénation du cerveau causé par une chute de tension. En perdant conscience, la victime va chuter et risque de se blesser en tombant. La perte de conscience se traduit par une absence de réaction aux stimuli extérieurs mais la personne revient généralement à elle au bout de quelques secondes.


La HAS définie une syncope comme « une perte de connaissance, à début rapide, de durée généralement brève, spontanément résolutive, s'accompagnant d'une perte du tonus postural, avec un retour rapide à un état de conscience normal. Elle est due à une hypoperfusion cérébrale globale et passagère. ».
Il existe 3 types de syncopes :

Causes

Les pertes de conscience sont souvent dues à un trouble cardiaque (trouble du rythme, rétrécissement aortique...), neurologique (perte de conscience d'origine vagale), une hypoglycémie, voire une émotion forte.

Symptômes

Elle se manifeste par une pâleur, des vertiges, d'une sensation de faiblesse et un évanouissement brutal, parfois accompagnée d'un arrêt respiratoire bref. La syncope peut survenir en cas d'hypotension, de bradycardie (baisse du rythme cardiaque) importante, ou au contraire tachycardie excessive, d'un trouble du rythme cardiaque, d'une anomalie au niveau des vaisseaux sanguins apportant le sang au cerveau, une compression de l'artère carotide au niveau du cou, comme lors d'une strangulation par exemple... La perte de connaissance est généralement brève. En cas de symptômes identiques mais sans perte de connaissance vraie, on parle de lipothymie.

Diagnostic

Le médecin doit se poser avant tout les 3 questions suivantes :
  • La perte de connaissance est-elle liée ou non à une syncope ?
  • Existe-t-il ou non une cardiopathie (risque de surmortalité) ?
  • Existe-t-il des données cliniques importantes orientant vers un diagnostic étiologique ?



Une fois la syncope diagnostiquée, il faut trouver de quel type de syncope il s'agit. On diagnostique une syncope vasovagale si elle s'est produite après un événement comme une douleur intense, une émotion, une exploration instrumentale, etc., associé à un cortège de signes typiques. Une syncope est situationnelle si elle intervient pendant ou juste après une situation telle que la toux, la miction, une stimulation gastro-intestinale (déglutition, défécation, etc.). Une syncope orthostatique est liée à une hypotension orthostatique.

D'après la HAS, une syncope d'origine cardiaque est évoquée s'il y a « des antécédents cardiaques, des signes cliniques de cardiopathie ou des signes ECG en faveur d'une arythmie ou un trouble conductif. Elle peut nécessiter des examens complémentaires spécialisés, tels qu'une échographie, un enregistrement ECG continu, des explorations invasives ».

Stratégie thérapeutique

Concernant les syncopes réflexes, la HAS conseille de :
  • entreprendre des mesures d'éducation thérapeutique telles que l'éviction du facteur déclenchant ou la réassurance ;
  • modifier le traitement.


Pour les syncopes orthostatiques, il faut traiter l'hypotension orthostatique systématiquement. Des mesures hygiéno-diététiques ou la contention veineuse peuvent être également envisagées.

Les syncopes d'origine cardiaque doivent être traitées tout particulièrement par un traitement approprié (médicaments, stimulateur, etc.).

Crédits photo : © Yuriy Klochan - 132RF

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff.
Ce document intitulé « Syncope - Perte de connaissance soudaine » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.