Les accidents vasculaires rétinien

Juin 2017


Les accidents vasculaires rétiniens


Merci à DCI pour sa collaboration à cette fiche et la fourniture de photographies.

Pathologie relativement fréquente chez l'adulte, ils entrainent souvent une importante baisse de l'acuité visuelle.

Occlusion de l'artère centrale de la rétine



Révélée par une cécité brutale, unilatérale, indolore.
Signes physiques : MYDRIASE avec abolition du réflexe photomoteur direct. OEil calme. Examen du fond d'oeil : oedème rétinien ischémique avec au centre la macula "rouge cerise". Absence d'hémorragie. Artères grêles parfois "courant granuleux" (colonne sanguine fragmentée). Aspect en arbre mort. Parfois un embolie est visible : point blanc brillant à l'origine de l'A.C.R.
En cas d'oblitération d'une branche de l'A.C.R. : les signes fonctionnels peuvent être plus discrets, la baisse d'acuité ne se voit que s'il y a une atteinte maculaire.
Le pronostic est très mauvais avec perte fonctionnelle irréversible. Le fond d'oeil reprend progressivement un aspect quasi normal mais il existe une atrophie optique. Le traitement n'a une change d'apporter un résultat que s'il est entrepris dans les minutes qui suivent l'accident.... Il consiste à créer une hypotonie oculaire, à injecter des vasodilatateurs en rétrobulbaire et en l'utilisation d'anticoagulants et de fibrinolytiques.

Les occlusions veineuses rétiniennes


Interruption du retour veineux par occlusion du tronc de la veine centrale de la rétine ou de l'une de ses branches. La baisse d'acuité visuelle est rapide, parfois précédée d'une sensation de brouillard. Au départ, Elle peut n'intéresser qu'une partie du champ visuel sans gêne majeure, ce qui n'inquiète pas suffisamment le patient, d'où un diagnostic parfois trop tardif. Il n'y a pas de douleur, l'oeil est calme, le réflexe photomoteur persiste.


Le diagnostic se fait à l'examen du fond d'oeil : la rétine est parsemée d'hémorragies « en flaques », les veines sont dilatées et il existe un oedème papillo-rétinien. L'angiographie à la fluorescéine permet de préciser le type, le siège de l'oblitération et le retentissement sur le tissus rétinien.

Le traitement repose sur l'utilisation de fibrinolytiques associés à des antiagrégants, parfois des corticoïdes en injections locales. Le recours au Laser est souvent nécessaire pour éviter la néovascularisation.

A voir également


Publi-information
Publié par toptitbal.
Ce document intitulé « Les accidents vasculaires rétinien » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.