Hypotonie - Causes, diagnostic et traitement

Février 2017

L'hypotonie musculaire engendre une baisse du tonus musculaire. Les causes de cette diminution peuvent être pathologiques ou pas. Certaines maladies comme la chorée de Huntington, l'athétose, l'hémiplégie ou encore la maladie de Parkinson peuvent être à l'origine d'une hypotonie musculaire chez le patient. L'hypotonie musculaire peut également être engendrée par la prise de médicaments tels que les neuroleptiques. Elle s'oppose à l'hypertonie musculaire qui engendre une augmentation de la tonicité musculaire.


Définition

L'hypotonie, à l'inverse de l'hypertonie, désigne une diminution du tonus musculaire. L'origine est généralement soit une atteinte nerveuse, soit une atteinte musculaire qui peuvent être isolées ou s'inscrire dans des pathologies plus globales. Les muscles atteints répondent peu ou moins à des stimuli ou sollicitations.

Hypotonie du Nouveau-né

L'hypotonie est souvent détectée à la naissance ou pendant la petite enfance. Un nourrisson atteint d'hypotonie présente alors un relâchement musculaire qui le rend incapable de garder les genoux ou les coudes partiellement pliés. L'enfant peut plus tard avoir du mal à s'alimenter et à développer des compétences motrices. L'hypotonie peut retarder la tenue de la tête, puis la station assise...elle peut aussi prédominer au niveau des membres... L'hypotonie peut être transitoire lors d'une pathologie aigue par exemple ou être permanente.

Causes

L'hypotonie peut être déclenchée par une anomalie liée au système nerveux, avec l'hypotonie centrale ou l'hypotonie périphérique, ou une anomalie liée au système musculaire. Une hypothonie peut également être liée à une blessure, Certains médicaments, comme ceux impliqués dans l'anesthésie par exemple qui ont pour effet rechercher un relâchement des muscles ou à une autre pathologie. Citons le cas d'une hémiplégie secondaire à un accident vasculaire cérébral responsable d'une hypotonie des membres d'un seul côté du corps. L'hypotonie peut aussi être provoquée par des maladies génétiques comme le syndrome de Down, le syndrome de Prader-Willi, la maladie de Tay-Sachs et la trisomie 13. Il faut noter également que certaines causes ne sont pas toujours identifiées....

Diagnostic

L'hypotonie peut être diagnostiquée dès la naissance lors de l'examen initial, ou plus tard après observation des symptômes. Le médecin interroge la mère sur le déroulement de la grossesse et de l'accouchement, et sur les antécédents médicaux de l'enfant. Il procède à un examen physique complet pour évaluer les capacités de l'enfant. Des examens complémentaires (analyses de sang, imagerie) peuvent s'avérer utiles pour détecter d'éventuelles anomalies et identifier les causes de l'hypotonie.

Traitement

La prise en charge de l'hypotonie nécessite généralement le recours à une équipe pluridisciplinaire, et repose essentiellement sur un traitement des symptômes. Le traitement peut également être spécifiquement lié à la cause de l'hypotonie.

Ergothérapie

L'ergothérapie a pour objectif d'aider les patients à retrouver leur autonomie en cas de handicap. Elle peut s'avérer utile aux enfants hypotoniques si la faiblesse musculaire est trop invalidante pour effectuer correctement les gestes du quotidien : marcher, manger, parler, s'habiller, etc. L'ergothérapeute évalue dans un premier temps les difficultés de l'enfant et se renseigne sur son environnement pour préconiser des aides matérielles et/ou humaines.

Physiothérapie

La physiothérapie est indiquée pour rétablir la motricité. Le recours à cette spécialité peut donc être envisagé en cas d'hypotonie. Elle permet de corriger la posture, la coordination, et apporte de la stabilité, au moyen d'exercices réguliers et de manipulations. La thermothérapie (par le chaud), la cryothérapie (par le froid) et l'hydrothérapie (par l'eau) font partie des applications de la physiothérapie. La physiothérapie est généralement pratiquée par les kinésithérapeutes.

Orthophonie

L'orthophonie est recommandée pour les patients hypotoniques dont le manque de tonus affecte la bouche et la mâchoire. Des exercices de stimulation de la zone oro-faciale permettent d'améliorer le langage et la respiration.

Traitements et médicaments spécifiques

Les enfants souffrant de maladies comme la myasthénie suivent un traitement spécifique et de longue durée. Si l'hypotonie est associée à l'une de ces maladies, elle est prise en charge dans le cadre du traitement. Les antibiotiques pris en cas de méningite peuvent également contribuer à soulager les symptômes de l'hypotonie.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

A voir également


Publi-information
Publié par Jeff. Dernière mise à jour le 13 septembre 2016 à 16:23 par Jeff.
Ce document intitulé « Hypotonie - Causes, diagnostic et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.