Maladie de Verneuil - Symptômes et traitement

Juillet 2016

La maladie de Verneuil, maladie chronique encore appelée hidrosadénite, se caractérise par l'apparition de nodules cutanés douloureux et d'abcès provoqués par une inflammation des glandes sudoripares. La maladie de Verneuil peut, selon les degrés, entrainer une gêne physique et handicapante.


Personnes touchées par la maladie

La maladie de Verneuil concerne environ 1% de la population. La maladie débute chez l'adolescent et l'adulte jeune. Elle s'observe le plus souvent à partir de 30 ans.

Symptômes

Les premières manifestations, qui apparaissent le plus souvent après la puberté, sont des nodules isolés les uns des autres et situés sous la peau. Ces nodules deviennent de plus en plus douloureux et évoluent vers la suppuration, c'est-à-dire un écoulement de pu.

Les lésions s'observent sous les aisselles, sur les fesses, au niveau des creux axillaires, des plis inguinaux, entre l'anus et les parties génitales, sous les seins, sur la nuque.... La maladie évolue par poussées, avec l'apparition d'un ou plusieurs nodules.

Les abcès peuvent provoquer un écoulement de pus et laisser des traces indélébiles. De nombreuses cicatrices, souvent disgracieuses, peuvent en effet apparaître à l'endroit des abcès et des nodules.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Evolution

La maladie de Verneuil évolue par poussées douloureuses pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, entrecoupées de périodes de rémissions. La gravité de la maladie de Verneuil varie d'une personne à l'autre. La maladie de Verneuil peut présenter différentes formes : elle est le plus souvent modérée et compatible avec une vie normale, mais elle peut se révéler sous une forme plus violente et provoquer de sérieux désagréments dans la vie quotidienne et familiale.

Stades de la maladie

La maladie de Verneuil concerne globalement 1% de la population, hommes, femmes, enfants confondus. Dans ces 1%, selon un classement de gravité/sévérité allant du stade le plus léger (stade 1) au plus sévère (stade 3), 75% d'entre eux sont au stade 1, 24% au stade 2 et 1% au stade 3 (cette forme de la maladie entraînant alors sa classification au sein des maladies rares).

Stade I

Formation d'un ou plusieurs abcès sans fistules ni processus cicatriciel fibreux.

Stade II

Abcès récidivants avec fistules et cicatrices.

Stade III

Atteinte diffuse (dans la zone atteinte) avec multiples abscès interconnectées et trajets fistuleux qui communiquent entre eux.

Retentissement sur l'état psychologique et la vie sociale

La maladie de Verneuil, dans ses formes les plus sévères, retentit sur la qualité de vie des malades. Lors des épisodes de surinfection, le suintement des lésions handicape la vie sociale.
La peur de tacher ses vêtements ainsi que les odeurs liées à l'infection sont très culpabilisantes et difficiles à vivre dans la vie quotidienne. Des arrêts de travail sont parfois nécessaires en raison des épisodes de surinfection ou des douleurs.
Certaines personnes n'osent pas se montrer sur la plage en maillot de bain à cause des nombreuses cicatrices qu'elles présentent.

Apparition d'une dépression

Une dépression peut apparaître, le malade se repliant sur lui-même, n'osant plus sortir, éprouvant de plus en plus de difficultés à soutenir le regard des autres. De plus, il est toujours difficile d'accepter qu'aucun traitement ne peut faire disparaître totalement la maladie.

Traitement

Le traitement de la maladie de Verneuil qui touche 1 à 4 % de la population varie en fonction de la sévérité de la maladie. Aucun traitement ne permet de guérir définitivement la maladie de Verneuil. De nombreux traitements peuvent néanmoins aider à éviter et traiter les épisodes infectieux et soulager les douleurs, permettant ainsi de mieux vivre avec cette pathologie. Un médicament anti TNF alpha, Humira, est également autorisé lorsque les traitements habituels ne sont pas efficaces. Il permet de diminuer le nombre de lésions cutanées mais n'est pas forcément efficace chez tous les patients.

Médicaments

Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens et les corticoïdes peuvent diminuer les douleurs liées aux abcès et nodules.

Antibiotiques

L'utilisation d'antibiotiques permet d'éviter l'aggravation des épisodes infectieux et d'éviter le plus fréquemment la formation de d'abcès. La prise d'antibiotiques pendant 3 à 6 mois est parfois proposée afin de tenter de diminuer les manifestations de la maladie de Verneuil.

Traitements locaux

Les traitements locaux, comme les antiseptiques et antibiotiques sont indispensables lors de l'apparition des nodules et des abcès.

Drainage et incision des abcès

Il est parfois nécessaire d'inciser les abcès. Ce geste ne nécessite pas une intervention chirurgicale.

Chirurgie

Une intervention chirurgicale est parfois nécessaire dans les formes les plus sévères résistantes aux traitements médicamenteux. Une prise en charge de la douleur s'avère parfois nécessaire dans des formes hyperalgiques.

Radiothérapie

La radiothérapie peut être parfois proposée.

Prise en charge

Il est fondamental d'envisager une prise en charge psychologique afin d'apprendre à mieux vivre avec cette maladie. Ceci permet de mieux accepter les épisodes de crises et d'éviter les épisodes de dépressions. Un traitement médicamenteux est parfois nécessaire. Un aménagement du temps de travail ou un mi temps thérapeutique peut être envisagé.

La maladie de Verneuil ne figure pas dans la liste des maladies prises en charge à 100%.
Une demande peut néanmoins être effectuée par votre médecin traitant.

En savoir plus


A voir également :

Publi-information
Publi-information
Ce document intitulé « Maladie de Verneuil - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.