Glycémie - Taux normal et élevé

Décembre 2016

La glycémie correspond à la quantité de glucose contenue dans le sang et est habituellement exprimée en grammes par litre de sang. Le glucose est indispensable au bon fonctionnement de l'organisme car il constitue le principal substrat énergétique de l'organisme, rapidement utilisable. Une partie du glucose sanguin est transformé sous forme de glycogène, forme de réserve de glucose, stocké principalement dans le foie et mobilisable à tout moment pour compenser une glycémie trop basse.

Tous ces mécanismes complexes sont sous la régulation de plusieurs hormones dont fait notamment partie l'insuline, principale hormone ayant pour rôle une diminution de la glycémie par différents mécanismes lorsque celle-ci est trop haute. La glycémie normale est mesurée sur une prise de sang effectuée à jeun et doit être comprise entre 0.70 et 1.10 g.l. En dessous, on parle d'hypoglycémie, au dessus, d'hyperglycémie. En cas de valeur située entre 1.1 et 1.26, une intolérance au glucose est suspectée et si ce taux est supérieur à 1.26 après un nouveau contrôle, on parle de diabète, pathologie due à un problème au niveau de l'insuline.


Définition

La glycémie représente le taux de glucose dans le sang. Elle varie chez un individu en fonction du moment de la journée, de ses prises alimentaires, de la distance par rapport au repas, des efforts réalisés, de l'influence de diverses hormones.

Glycémie normale

Elle est évaluée à jeûn et est normalement comprise entre 0,70 et 1,10 gramme de glucose par litre de sang.

Glycémie basse

Lorsque le taux de sucre dans le sang est trop faible, on parle d'hypoglycémie. Il suffit d'un sucre ou d'une friandise pour que la machine reparte dans les minutes qui suivent. Poussée à l'extrême, l'hypoglycémie peut entraîner un malaise, voire un coma si aucun soin n'est apporté.

Glycémie élevée

Au-dessus de 1,26 grammes par litre de sang à jeun et après un contrôle avec une autre valeur supérieure, la personne est considérée comme diabétique.

Une hyperglycémie peut révéler un pré-diabète ou même un diabète. En temps normal, l'insuline dégrade le sucre présent en trop grande quantité dans le sang. Parfois, l'insuline se met à mal fonctionner ou alors le pancréas ne parvient plus à en produire assez : c'est le diabète. Selon le taux de sucre dans le sang à jeun, on parlera d'hyperglycémie modérée (entre 1,10 g/L et 1,25 g/L), d'intolérance au glucose ou pré-diabète (lorsqu'on approche des 1,26 g/L) ou de diabète (dès que l'on franchit ce seuil). Avoir trop de sucre dans le sang peut créer des dégâts à plusieurs niveaux : les yeux, les reins, le système cardiovasculaire peuvent être endommagés.
Non soignée, l'élévation excessive du taux de sucre peut entraîner un coma diabétique. Rassurez-vous : cela n'intervient généralement qu'après des années d'un diabète non pris en charge. D'où l'intérêt de se faire dépister. "Encore une fois, les chiffres doivent être considérés avec prudence, insiste Daniel Gloaguen. Mais si, au fil des analyses, vous constatez que le taux de sucre est de plus en plus haut, c'est que vous vous acheminez vraisemblablement vers un diabète".

Intolérance au glucose

Entre 1,10 et 1,26 gramme par litre de sang, on parle d'hyperglycémie non diabétique ou d'intolérance au glucose. Cette hyperglycémie doit être surveillée car cela peut être un stade précédant le diabète.

Mesure

La glycémie est mesurée à partir d'un prélèvement de sang veineux effectué au cours d'une prise de sang ou d'un prélèvement de sang capillaire, réalisé grâce à une petite piqûre faite au bout du doigt, appelée glycémie capillaire ou dextro.

Peut-on améliorer sa glycémie ?

Difficile de lutter contre un mauvais fonctionnement du pancréas ou de l'insuline qu'il fabrique, mais quelques mesures d'hygiène de vie peuvent aider à réduire le taux de sucre dans le sang et à retarder l'arrivée du diabète.
  • Perdre du poids si vous avez des kilos en trop ne pourra que vous aider à maintenir votre métabolisme au meilleur de sa forme.
  • Adopter une alimentation plus saine : moins de graisse, de viande rouge, assez peu de sucres rapides mais en revanche, beaucoup de fruits et légumes (les fameux cinq par jour). Proscrivez l'alcool autant que possible : certains de ces nectars sont particulièrement riches en sucres.
  • Un mode de vie sain est également recommandé : cela passe avant tout par l'arrêt du tabac si vous êtes fumeur mais aussi par une activité sportive régulière. Idéalement, il faudrait pratiquer un sport tel que la natation ou le jogging trois fois par semaine. Si c'est impossible, s'efforcer de marcher 30 minutes par jour à un bon rythme peut faire l'affaire.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Claire Gabillat :

A voir également :

Publi-information
Ce document intitulé « Glycémie - Taux normal et élevé » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.