Allergies aux pollens de cyprès

Mars 2017

Certaines personnes peuvent développer des allergies aux pollens en plein hiver dès le mois de janvier par exemple dans le sud de la France ou dès février dans la région parisienne.

Les allergiques aux pollens n'imaginent pas qu'ils peuvent être gênés par des pollens en plein hiver et laissent évoluer leur gêne, (éternuements, nez bouché, démangeaisons des yeux, toux.) qu'ils attribuent souvent à tord à une infection.

Si vous éternuez ou si vous toussez chaque année à la même période, en janvier, février ou mars, et que les manifestations s'aggravent, pensez à l'allergie aux pollens.


Pollens en cause

Les pollens en cause sont les pollens d'arbres qui polinnisent précocement :
  • Dans le Sud il s'agit principalement des pollens de cyprès.
  • Dans l'Ile de France, il s'agit des pollens de noisetiers, d'aulne ou de frêne par exemple.

Allergies aux pollens de cyprès

Le nombre de personnes allergiques aux pollens de thuya et de cyprès dans les régions du sud de la France a augmenté considérablement au cours des dix dernières années. La modification du paysage dans ces régions a déclenché des répercussions sur la santé des allergiques. Le développement de haies de cyprès ou de thuyas a causé de véritables murs de pollens à l'origine de cette pollution verte. Les cyprès sont des arbres assez peu onéreux et qui poussent facilement.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Symptômes

Les personnes atteintes de rhinite pollinique souffrent tous les ans, à la même période, des mêmes symptômes : démangeaisons du nez, éternuements violents et répétitifs, nez qui coule, nez bouché. Des symptômes touchant les yeux, larmoiements, oeil rouge et démangeaisons, accompagnent très souvent la rhinite allergique. des démangeaisons du palais et des oreilles sont également souvent observées.

Asthme

Une rhinite allergique pollinique peut s'accompagner d'un asthme. La saison pollinique des pollens d'arbres est particulièrement violente, à tel point que le mot « alerte aux pollens » est parfois employé, notamment pour ce qui concerne les pollens de bouleaux.

De plus en plus d'individus qui n'avaient jamais présenté d'épisodes allergiques se mettent à éternuer et tousser. De plus, près de la moitié des allergiques aux pollens présente des épisodes de toux, d'essoufflement, de sifflements, caractéristiques de la maladie asthmatique. Les patients ne réalisent pas systématiquement que ces symptômes sont des signes d'asthme et ne suivent pas de traitement adapté.

En savoir plus

l'allergie aux pollens

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Allergies aux pollens de cyprès » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.