Diabète de type 2 : comment le dépister ? (Anaes)

Janvier 2017

Plus de 3,5 millions de personnes sont diabétiques en France et 400 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour. 1 français sur 10 pourrait être touché à l'horizon 2030

Diabète de type 2 : comment le dépister ? Les principes de l'Anaes

Le diabète de type 2 est considéré comme un problème de santé publique. On estime qu'il touche environ 5% de la population en France métropolitaine, et ce phénomène est certainement amené à s'amplifier du fait de l'augmentation de l'obésité. Cette affection, qui peut causer des séquelles lourdes, est bien souvent diagnostiquée tardivement alors qu'il existe des traitements efficaces. Devant ces constatations, il semble important de revenir sur les modalités de dépistage du diabète de type 2, d'après le document formulé par l'Anaes en 2003.

Principes de dépistage proposés par l'Anaes

Qui est concerné ?

L'Anaes recommande de dépister les personnes de plus de 45 ans ayant au moins un des marqueurs de risque de diabète énoncés ci-dessous :
  • origine non caucasienne et/ou migrant ;
  • marqueurs du syndrome métabolique ;
  • excès pondéral mesuré à partir de l'IMC, défini comme > 28 kg/m² ;
  • hypertension artérielle (pression artérielle systolique > 140 mmHg et/ou pression artérielle diastolique > 90 mmHg et/ou hypertension artérielle traitée) ;
  • HDL-cholestérol < 0,35 g/L (0,9 mmol/l) et/ou triglycérides > 2 g/L (2,3 mmol/l) et/ou dyslipidémie traitée ;
  • antécédents :
    • diabète familial (du premier degré) ;
    • diabète gestationnel ou enfants de poids de naissance de plus de 4 kg ;
    • diabète temporairement induit (consensus d'experts)..

Comment dépister ?

L'Anaes précise que « le dépistage doit être réalisé par un test de glycémie veineuse à jeun, effectué au laboratoire ». A l'issue du test, 2 cas de figure :
  • le résultat est positif : le médecin doit prescrire un second test pour confirmer le diagnostic ;
  • le résultat est négatif :
    • le test est répété tous les ans pour les sujets hyperglycémiques modérés à jeun ;
    • les personnes ayant plusieurs marqueurs de risque sont suivies plus régulièrement (entre 1 et 3 ans) ;
    • pour tous les autres, le test devra être répété tous les 3 ans..

Le dépistage communautaire

Quel que soit le nombre de marqueurs de risque associé, l'Anaes recommande un dépistage des personnes de plus de 45 ans en situation de précarité. Le dépistage peut être fait selon deux méthodes :
  • test de glycémie veineuse ;
  • mesure de la glycémie par prélèvement capillaire.

A l'issue de ces tests, le sujet doit être mis en contact avec un médecin en cas de positivité. Celui-ci prescrira les examens nécessaires à la confirmation du diagnostic (2 tests de glycémie à jeun en cas de prélèvement capillaire et un seul en cas de glycémie veineuse). En cas de résultat négatif, le suivi est identique à celui énoncé précédemment.

Source

Retrouvez le document de l'Anaes dans son intégralité : Principes de dépistage du diabète de type 2, Février 2003.

Crédit photo : © Anetta | Dreamstime.com

A voir également


Publi-information
Publié par vanina14. Dernière mise à jour le 6 décembre 2016 à 16:25 par Jeff.
Ce document intitulé « Diabète de type 2 : comment le dépister ? (Anaes) » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.