Chirurgie cancer du sein - Complications et conseils après l'intervention

Septembre 2017

La rééducation et les exercices physiques sont des étapes importantes. Elles peuvent aider à redonner de la souplesse au bras et à l'épaule située du côté de l'intervention et également de diminuer les douleurs post opératoires. Ces exercices participent activement à la prise en charge de la patiente et lui offrent également des possibilités de dialoguer et d'évacuer ses angoisses.



Les conseils pratiques

  • Évitez de porter des charges trop lourdes, d'effectuer des travaux pendant plusieurs semaines, notamment certaines tâches ménagères telles que passage de l'aspirateur... Évitez tout geste qui risque de faire faire à votre bras un effort physique.
  • Portez des vêtements amples et si possible dans des matières 100% naturelles.
  • Évitez d'appliquer des produits irritants.
  • Ne prenez pas de bain, et le temps où vous garderez votre pansement, veillez à ne pas le mouiller. Après retrait du pansement, vous pouvez laver délicatement autour de la cicatrice avec un savon doux appliqué avec la main.
  • Evitez une exposition solaire et bien entendu le tabac.
  • Ne buvez pas trop d'alcool.


Et surtout, si les douleurs vous gênent, ou si vous avez le moindre doute, la moindre question, n'hésitez jamais à appeler votre infirmière pivot, ou un de vos médecins qui saura répondre à vos interrogations et inquiétudes, et le cas échéant vous diriger vers le corps médical adéquat.

Les complications possibles après l'intervention

Immédiates

  • Hématome : Accumulation de sang dans les zones opératoires. Souvent, il se résorbe tout seul (comme un bleu). Lorsqu'il est volumineux, il faut parfois réopérer pour l'évacuer.
  • Infection de la zone opératoire : elle guérit souvent sans réopérer. Par contre un abcès doit être vidé.
  • Lymphocèle : accumulation de lymphe dans la zone opératoire, bénigne, elle peut se résorber seule ou être évacuée par une ponction, en fonction des symptômes.

Tardives

  • Le gonflement du bras, de l'avant-bras ou de la main est dû à un ralentissement de la circulation de la lymphe dans le membre supérieur (œdème). Cela va rarement jusqu'au lymphœdème ou "gros bras".
  • La gêne au niveau de la mobilité de l'épaule est liée aux cicatrices internes. Il faudra alors faire des séances de kinésithérapie.
  • La douleur ou insensibilité sous le bras et dans l'aisselle est provoquée par la section des petits nerfs réalisée au cours de l'opération. La douleur disparaît le plus souvent, mais l'insensibilité peut rester.

Pour en savoir plus

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Chirurgie cancer du sein - Complications et conseils après l'intervention » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.