Rhinosinusites infectieuses aiguës (SFORL)

Mars 2017
En 2010, la Société française d'ORL a publié des recommandations sur les rhinosinusites infectieuses aiguës (RSIA). Elles ont pour but d'apporter des informations sur le diagnostic et la prise en charge de cette affection.


Définition


La RSIA est une infection qui peut être d'origine :
  • bactérienne, 0 à 2% des cas : Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae, streptocoques,

Moraxella catarrhalis, Staphylococcus aureus ;
  • ou virale : rhinovirus, coronavirus...


Il existe plusieurs localisations :
  • maxillaire ;
  • frontales ;
  • ethmoïdales ;
  • sphénoïdales.


La SFORL définit la forme aiguë :
  • installation des troubles en moins de 72 heures
  • épisode résolu avec traitement avant 3 semaines.


La SFORL rappelle qu'un interrogatoire du patient va permettre de déterminer l'origine de la RSIA.

RSIA ne relevant pas d'une antibiothérapie

Symptômes


La RSIA se manifeste par différents symptômes :
  • congestion nasale ;
  • rhinorrhée
    • séreuse,
    • colorée,
    • ou purulente,
  • céphalées ;
  • fièvre ;
  • malaise général ;
  • toux ;
  • éternuements.


La SFORL préconise un examen des fosses nasales afin de confirmer :
  • la congestion ;
  • la présence et la nature des sécrétions.


Aucun examen complémentaire n'est nécessaire.

Traitement


La SFORL rappelle qu'un traitement symptomatique est suffisant :
  • antalgiques ;
  • antipyrétiques ;
  • décongestionnants.

RSIA relevant d'une antibiothérapie

Symptômes


Deux au moins des symptômes suivants doivent être présents pour parler de RSA purulente :
  • douleurs persistantes ou qui augmentent malgré un traitement symptomatique
  • douleur
    • unilatérale,
    • accentuée tête penchée,
    • pulsatile,
    • plus intense le soir et la nuit
  • augmentation de la rhinorrhée et de sa purulence.


Certains critères associés renforce le diagnostique :
  • fièvre persistante au 3e jour ;
  • obstruction nasale, éternuements et autres symptômes au-delà de 10 jours.

Traitement


La SFORL préconise de se référer aux antibiotiques recommandés par l'Afssaps.

RSIA à risque de complication


Des complications orbitaires et neuro-méningées sont possibles dans les formes de RSIA :
  • frontale ;
  • ethmoïdales ;
  • sphénoïdales.

RSIA frontale


Elle est caractérisée par :
  • douleur intense
    • sus-orbitaire,
    • augmentée par la pression,
    • pulsatile,
    • mal calmée par les antalgiques usuels,
  • fièvre supérieure à 38,5°C ;
  • symptômes associés : rhinorrhée purulente homolatérale, nez bouché.


Une antibiothérapie est nécessaire.

RSIA sphénoïdale


Elle est caractérisée par :
  • céphalées profondes
    • rétroorbitaires,
    • irradiant vers le vertex,
    • intenses,
    • plus importantes la nuit,
  • température supérieure à 38,5°C ;
  • symptômes associés : insomnie...


L'intervention d'un médecin spécialiste (ORL) peut être nécessaire pour établir le diagnostic et décider d'une hospitalisation.

La SFORL préconise une antibiothérapie.

RSIA ethmoïdale


Les signes de gravité oculaire et neuroméningés doivent être recherchés :
  • ouverture palpébrale difficile ;
  • exophtalmie ;
  • troubles oculomoteurs ;
  • pupille aréactive ;
  • raideur méningée.


L'antibiothérapie est préconisée. Une hospitalisation peut s'avérer nécessaire.

Sources


Rhinosinusites infectieuses aiguës, SFORL, 2010.

Crédit photo : istockphoto.com/ Patricia Hofmeester

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Rhinosinusites infectieuses aiguës (SFORL)  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.