Reprendre du poids - Anorexie

Septembre 2017


Régime alimentaire


Pour les patientes qui parviennent à guérir d'une anorexie, pas question de manger tout et n'importe quoi. Lorsque la malade commence à se réalimenter et à prendre du poids, il est même essentiel qu'elle gère son alimentation de manière équilibrée.

Précautions à prendre


Après des mois et des années d'anorexie, l'organisme n'est pas préparé à recevoir n'importe quelle nourriture.

Aliments trop gras, junk food (malbouffe) sont évidemment à exclure. Les risques d'hépatite de renutrition ou de sténose hépatique (mort de cellules du foie) existent, et sont d'autant plus forts que la patiente fera subir à son système digestif et hépatique un régime qu'il n'est pas capable de gérer.


S'il est donc important que la malade puisse manger de tout, il est tout aussi important qu'elle ne mange pas n'importe quoi ! Le choix - et le respect - d'une alimentation variée et équilibrée est une absolue nécessité pour amorcer l'après anorexie dans de bonnes conditions.

En sortant de l'hôpital, la patiente repart avec une feuille de route alimentaire : des menus personnalisés conçus par et avec des nutritionnistes et diététiciens. La réelle difficulté pour la malade est de tenir sur la durée et de veiller à ce que son IMC (indice de masse corporelle) soit compris entre 18,5 et 25.

Que manger ?


Les anciennes anorexiques craignent souvent de tomber de Charybde en Sylla en commençant à adopter des comportements boulimiques.

Le meilleur moyen d'éviter cette dérive, en effet possible, est de respecter des règles diététiques simples, notamment de s'en tenir à 3 repas quotidiens.

Ne pas hésiter à manger des produits gras (beurre, lait entier, huile...), mais seulement au cours des repas.

Ne pas oublier que les menus « santé » tant vantés par les magazines féminins ne correspondent pas forcément aux besoins d'anciennes anorexiques !

Fruits et légumes sont indispensables et fortement conseillés, mais doivent coexister avec des aliments qui n'entrent, théoriquement, dans aucun régime : féculents, sucres lents (pâte, riz, pain...), viande rouge...

L'activité physique des anorexiques est généralement assez nettement supérieure à la moyenne. Après la maladie, la patiente reprend souvent son activité et doit par conséquent adapter son régime alimentaire.

A 18 ans, une jeune fille à l'activité faible possède une dépense calorique de 1 900 kcal par jour, quand 2 700 kcal sont quotidiennement dépensées pour une activité physique importante.

A la sortie de l'hôpital


A sa sortie de l'hôpital l'anorexique n'est pas encore guérie. Elle est submergée par l'angoisse : de ne pas y arriver, de ne plus avoir les médecins pour la soutenir, de ne plus avoir le garde-fou de la sonde alimentaire...

Après parfois des mois d'hospitalisation le retour au domicile se prépare.

Il faut éviter d'assaillir la malade de questions auxquelles elle n'a pas de réponse : pourquoi as-tu cessé de t'alimenter ? Que s'est-il passé pour que tu acceptes de t'alimenter à nouveau ? Pourquoi... pourquoi ?

4 points essentiels doivent en revanche faire l'objet de la plus grande attention.
  • La confiance en soi. Les parents doivent susciter, encourager et maintenir tout ce qui peut alimenter et renforcer l'estime de soi par la jeune fille.
  • L'écoute. Rester toujours disponible pour entendre et dialoguer.
  • La bienveillance. Les parents doivent bannir toute tentation de juger ou de rendre leur enfant responsable de sa situation. L'enfant est malade, même s'il est sorti de l'hôpital ; on ne guérit pas d'une anorexie comme d'une grippe !
  • L'attention. La malade peut être parfois tentée par des attitudes de repli. Les parents doivent tout entreprendre pour casser ces volontés d'enfermements qui peuvent rapidement conduire à des rechutes.

En savoir plus


Image de soi et dysmorphophobie]

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Reprendre du poids - Anorexie » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.