Allergie alimentaire chez le bébé

Juillet 2017
Quelques mesures simples peuvent permettre de diminuer l'apparition d'allergies alimentaires, notamment dans les familles à risque, celles comportant une ou plusieurs personnes allergiques.

Allaitement


Le fait d'allaiter son bébé au sein demeure une mesure qui permet une diminution du risque du bébé de développer des symptômes allergiques.

L'allaitement permet de retarder l'apparition et limite la gravité d'un eczéma : ses bienfaits dans la prévention de l'apparition d'un eczéma atopique sont confirmés.

Le bienfait de l'allaitement sur l'apparition d'un asthme est toutefois plus contesté.


Le fait de conseiller un allaitement ne doit en aucun cas être systématique. Il est fondamental de prendre en compte la volonté et le désir de la maman. Le lait maternel représente la nourriture idéale pour un bébé atopique car il ne contient absolument aucune substance allergisante contrairement au lait de vache. La continuation de l'allaitement est conseillée pendant 6 mois, notamment pour les famille où il existe des cas d'allergie.

Les mamans qui ne peuvent ou ne veulent pas allaiter ne doivent pas être culpabilisées. Si la maman ne souhaite pas allaiter, elle doit savoir que des alternatives existent.

Si un eczéma atopique étendu apparaît chez le bébé qui allaite, une enquête allergologique est nécessaire pour rechercher l'allergène fautif. Il est notamment à rappeler que les allergènes alimentaires consommés par la mère passent dans son lait. Lorsqu'un enfant allaité présente un eczéma, une allergie alimentaire transmise par le lait maternel doit être recherchée.

Quel lait choisir ?


Plusieurs types de laits sont disponibles :

Les laits hypoallergéniques (ou laits à hydrolyse partielle) sont assez proches des laits classiques.

Les laits de régime (hydrolysats de protéines, encore dénommés lait de formule à hydrolyse extensive) sont prescrits aux nouveaux-nés présentant une allergie aux protéines du lait de vache. Les hydrolysats de protéines sont pris en charge par la caisse d'assurance maladie sur prescription médicale.

Les laits uniquement préparés à base d'acides aminés sont prescrits dans des cas exceptionnels.

Les formules sous forme de protéines de soja sont déconseillées dans la prévention primaire de l'allergie.

Diversification alimentaire


L'introduction d'aliments solides doit être progressive dès les 6 mois avec certaines précautions dans le cas des aliments connus pour être allergisants : lait de vache, arachide, oeuf, moutarde, poisson, oléagineux (pois, lentilles,... ).

Des études récentes ont montré que l'introduction des oeufs et des poissons avant l'âge de un an, vers 6 ou 8 mois environ, était possible. Cela était déconseillé jusqu'alors. L'avis de son médecin doit être obtenu au préalablement, notamment lorsqu'il existe un terrain allergique familiale ou si des symptômes allergiques ont déjà été présentés par le bébé.

Des légumes cuits et des fruits peuvent être donnés en compote à dès 6 mois. Kiwi et céleri doivent être évités avant 1 an. Attendre quelques mois supplémentaires pour les petits pois, les tomates, le céleri et la banane.

Un seul aliment nouveau doit être introduit à la fois et un nouveau peut être introduit tous les 8 jours. Les aliments « maison » sont préférables et les petits pots doivent être évités compte-tenu de leur composition partiellement inconnue, notamment les petits pots de fruits mélangés ou de fruits exotiques (kiwi, papaye, mangue...).


Les fruits à coques comme les noix ou les noisette en entier sont proscrits avant 5 ans (en raison du risque de fausse route).

Prévention allergies alimentaires: les nouvelles recommandations


Prévention allergies alimentaires: les nouvelles recommandations

A voir également


Publi-information

Preventing babies from developing food allergies
Preventing babies from developing food allergies
Prevenir las alergias alimentarias
Prevenir las alergias alimentarias
Política de Privacidade
Política de Privacidade
Ce document intitulé « Allergie alimentaire chez le bébé » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.