Être heureux - Cinq conseils

Janvier 2017

Une étude de TNS-Sofres a montré que les trois principales clés du bonheur des Français dans la décennie 2000 étaient dans l'ordre : la famille (52%), les enfants (48%) et la bonne santé (47%).

L'amour, les amis et les loisirs arrivent ensuite, la vie professionnelle comme moteur du bonheur n'intervenant qu'en 7ème position. Ces données montrent que les indicateurs du bonheur sont avant tout centrés sur la partie la plus personnelle de l'espace privé : la famille et la santé.

A partir de ce constat, quelles actions et quelles attitudes convient-il de privilégier ?

Appliquer le « connais-toi toi-même »


C'est sans doute le plus essentiel des conseils que l'on puisse donner pour être heureux.

Le respect de cette injonction est en effet une clé pour être au clair avec soi-même, connaître ses qualités comme ses limites, avoir un jugement équilibré et distancié sur les choses.

Sans bien sûr jamais occulter ses défauts, il est toujours préférable d'insister sur ses qualités en recherchant toutes les situations sociales, professionnelles, relationnelles qui les valorisent. Le bonheur se construit avec ses atouts, pas ses handicaps !

Apprendre à transformer le négatif en positif


Si les succès réconfortent, les échecs ne doivent pas être le prétexte à des litanies auto-dévalorisatrices. Les échecs sont des occasions pour apprendre à ne pas répéter des comportements ou des choix générateurs de stress, de frustration et de souffrance.

Rester connecté au monde


En s'ouvrant aux autres, en faisant preuve de curiosité, l'individu mobilise une énergie qui le place dans une disposition d'esprit créatrice de bien-être.

La tentation de l'isolement comme la recherche d'une « bulle » supposée protéger des agressions extérieures doivent être évitées.

Ces stratégies de quête du bonheur dans un minimalisme relationnel, version anachorète des temps modernes, produisent presque toujours le contraire du résultat attendu !

Viser toujours plus haut


Se mobiliser autour d'objectifs personnels afin de progresser sans cesse quel que soit son âge. L'entretien du plaisir de l'effort est le point de départ pour se sentir bien dans sa peau.

Progrès intellectuels, progrès physiques, progrès affectifs... tous les progrès sont sources de satisfaction, et toute satisfaction la source de ces petits bonheurs quotidiens qui transforment notre regard sur le monde, les gens et notre propre existence.

Ne pas confondre optimisme et béatitude


Etre heureux, ce n'est pas être béat. Cultiver un optimisme à tous crins, c'est faire preuve d'une naïveté proche de la niaiserie...

Conflits, accidents de la vie, perte d'un être cher sont des réalités auxquelles nul n'échappe.

Montrer son aptitude au bonheur, ne consiste dons pas à nier ces réalités, ou à les considérer comme sans importance, mais au contraire à les accepter comme des moments qui doivent rendre plus fort, plus armé pour poursuivre son existence dans une dynamique positive.

Pour aller plus loin

A voir également


Publi-information
Dernière modification le mardi 1 octobre 2013 à 14:52:11 par noctambule28.
Ce document intitulé « Être heureux - Cinq conseils » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.