Diversification alimentaire du bébé

Octobre 2016
L'allaitement au sein ou les biberons de lait sont recommandés jusqu'à 6 mois environ.
La diversification alimentaire est conseillée à partir de 6 mois et dans certaines situations, après l'avis de votre pédiatre, un peu plus précocement. L'introduction progressive d'autres aliments que le lait est conseillée vers l'âge de 6 mois. Le bébé fera progressivement moins de repas : il passera de 6 repas par jour à 5 puis à 4 en augmentant parallèlement les quantités à chaque repas. Pas d'aliment solide avant 6 mois sauf cas particulier.


Selon les recommandations de l’OMS, le meilleur aliment pour la croissance de bébé entre 0 et 6 mois reste le lait de sa maman. La diversification alimentaire n'est conseillée qu'à partir de 6 mois et dans certaines situations, un peu plus précocement, à partir de 4 mois.

Les bons réflexes

La diversification doit être progressive, au rythme d'un nouvel aliment chaque semaine environ. La diminution du nombre de repas doit, elle aussi, être progressive (passer de 6 repas par jour à 5, puis à 4 en augmentant parallèlement les quantités à chaque repas). Les changements incluent un nouveau goût, une nouvelle forme (solide ou liquide) ou l'utilisation d'un biberon ou d'une cuillère. Faire seulement un changement à la fois, c'est-à-dire par exemple ne pas lui donner des pommes de terre à la cuillère s'il n'a jamais utilisé une cuillère et jamais goûté de pommes de terre. Aucun nouvel aliment ne doit être donné la nuit. Commencer par des petites quantités puis augmenter régulièrement les quantités. Les aliments solides ne doivent pas être donnés avant 6 mois sauf cas particulier. Ne pas effectuer trop de changements à la fois, le bébé pourrait ne pas les supporter. Les aliments recommandés sont notamment de la viande avec des légumes.

Fruits

Les fruits doivent être mixés et cuits dès le début de la diversification. Ils peuvent être consommés notamment sous la forme de compote, mais aussi crus et écrasés dès le 10ème mois ou le 11ème mois. Il est recommandé de ne pas rajouter de sucre. Les petits pots représentent une bonne alternative, avec une préférence pour les pêches, bananes, poires et fraises. Les introduire l'après-midi en complément du biberon ou de la tété puis les donner progressivement crus ou cuits écrasés et sans sucre. Les fruits exotiques exotiques doivent être évités.

Lait

Le lait doit rester la base de l'alimentation du bébé. Ce dernier doit consommer au minimum 500 ml de lait par jour (allaitement ou biberon). Il est conseillé de supprimer progressivement une partie de la tétée ou du biberon, puis la tétée ou le biberon entièrement, et enfin d'attendre un peu avant de supprimer une deuxième tétée ou biberon. Donner un lait 2ème âge au bébé à partir du moment où il fait 1 repas diversifié par jour. Dès 8 mois, le bébé devrait pouvoir avoir 4 repas par jour : 2 repas diversifiés et 2 tétées ou biberons.

Féculents

Eviter les farines infantiles sauf si le bébé ne mange pas suffisamment, mais en petites quantités. Entre 4 et 6 mois, donner une farine 1er âge sans gluten. Les pommes de terre peuvent être consommées cuites ou à la vapeur, mélangées à une soupe de légumes. Les pâtes, semoule de blé, pain et biscuits ne seront pas proposés avant 7 mois révolus et en petite quantité seulement.

Légumes

Haricots verts, blanc de poireau, épinards, carottes, courgettes (sans pépins ni peau) peuvent être cuits à l'eau, à la vapeur et mixés sans ajout de sel. Ils peuvent notamment être consommés sous forme de soupe ou en purée dans le biberon. Utiliser alors une tétine 2ème âge avec une fente élargie. Les féculents pourront ensuite être donnés à la cuillère et écrasés, puis donnés sous forme de morceaux vers un an. La première purée pourra être aux pommes de terre ou aux carottes. Le pain, la semoule et le riz sont introduits aux alentours de 8 mois. Eviter les confiseries, le chocolat, le miel et le sucre.

Viande et poisson

Donner un seul d'entre eux par jour et augmenter progressivement les quantités. Vers 6 à 8 mois il est possible de donner 2 cuillère à café de viande ou 2 cuillères à café de poisson ou encore un quart d'oeuf dur. La viande doit être donnée accompagnée de légumes. Eviter la charcuterie exceptée le jambon et les poissons panés. Les petits pots peuvent sont une bonne alternative car ils sont soumis à des normes strictes et leurs qualités nutritionnelles sont bonnes. Une quantitié de 100g d'un petit pot légumes/viande équivaut à 15 grammes de viande. Attention, ne pas saler les petits pots et limiter la quantité de sel en privilégiant, si possible, les préparations « maison ».

Oeuf

L'oeuf peut être introduit vers 8 ou 9 mois environ, après avis du médecin, en commençant par le jaune d'oeuf, avec de petites quantités régulièrement augmentées. Le blanc d'oeuf peut être introduit si le jaune d'oeuf a été bien toléré.

Boissons

L'eau minérale faiblement minéralisée et pauvre en nitrates reste la boisson à privilégier. La quantité recommandée est de 100 à 150 ml d'eau par kilo de poids et par jour. Cette quantité doit être augmentée en cas de diarrhée, de fièvre et de vomissements. Les jus de fruits sont préférentiellement évités. Les sodas sont strictement déconseillés.

Mise en garde

Les enfants ne mangent pas comme des adultes. Les frittes, les sodas, le ketchup et la mayonnaise ne doivent pas être consommées trop précocement (idéalement, ce aliments ne devraient pas être proposés avant 18 mois).

Prévention allergies alimentaires

Prévention allergies alimentaires: les nouvelles recommandations

Pour en savoir plus, et découvrir les menus type pouvant être proposés à 6 mois, lire : La santé vient en mangeant, le guide nutrition de la naissance à 3 ans, édité par INPES.

A voir également :

Publi-information
Publi-information

How to carry out weaning?
How to carry out weaning?
¿Cómo y cuándo introducir los nuevos alimentos?
¿Cómo y cuándo introducir los nuevos alimentos?
Die Ernähung des Babys
Die Ernähung des Babys
Ce document intitulé « Diversification alimentaire du bébé » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.