Attendre un bébé

Mars 2017


Attente d'un bébé


Si la mère est évidemment la plus immédiatement concernée par la venue d'un enfant, le père doit aussi être associé - et s'associer - à l'attente de cet événement.

L'attente d'un bébé se fait donc d'abord à deux. C'est un moment crucial pour le couple dont chaque partie doit savoir comment les choses sont vécues par l'autre.

Un moment de réflexion sur le partage des émotions dans le couple, mais aussi sur la capacité d'empathie de chacun. Un salutaire retour sur soi...

La mère n'est pas le centre du monde


La place naturellement centrale de la mère tout au long des 9 mois d'attentes, ne doit se transformer ni dans une médicalisation de la grossesse ni dans un accaparement de l'attention de tout son entourage.

De la demande légitime de prévenance à une exigence de satisfaction de tous les caprices, il n'y a parfois qu'un pas que la future maman ne doit pas franchir si elle ne veut pas rapidement exaspérer son entourage familial et amical !

Cette dérive « égocentrique » qui se traduit bien souvent par un état psychologique fusionnel avec le bébé à venir - et se prolonge, voire se renforce après la naissance - peut avoir des conséquences importantes sur le couple.

Le futur papa peut ressentir une frustration s'il éprouve le sentiment qu'on lui « interdit » de construire une relation avec son enfant à naître. Banni par la maman de ce terrain affectif, le père peut plus tard se détacher de l'enfant, mais plus sûrement de la mère... et c'est alors le couple qui est danger.

Mais ce scénario n'est heureusement pas le plus fréquent, et le rôle du père pendant et après la grossesse a considérablement évolué ces dernières décennies.

Accompagner la future maman lors des visites médicales mensuelles, assister aux échographies, se documenter pour savoir quoi faire quand le bébé sera là, autant d'actions auxquelles les pères participent désormais volontiers.

Communiquer avec bébé


Nous savons aujourd'hui qu'à partir de la 37e semaine, le foetus est capable d'entendre et de mémoriser des sons.

Ce constat confirme qu'à un certain stade de son développement, le foetus reconnaît les voix de son entourage, à commencer par celle de sa mère. Il peut donc exister un « dialogue » entre le foetus et son entourage.

Ces observations doivent inciter les mamans encore perplexes à entamer et entretenir une relation suivie avec leur bébé pendant la grossesse : lui parler à voix haute, chanter, écouter de la musique, stimuler par le toucher.

La technique dite d'haptonomie donne les moyens aux parents de créer une relation précoce avec leur enfant. Le Hollandais Franz Veldman, inventeur de cette technique, la définit comme une « science de l'affectivité ».

Par le toucher et des gestes spécifiques, l'haptonomie vise à tisser, durant la grossesse et lors de l'accouchement, un lien affectif précoce entre les parents et l'enfant.

Seule et bientôt maman : comment réagir ?


Les hommes que la paternité angoisse sont nombreux. Le stress provoqué par cet événement est si puissant qu'il décide certains à abandonner la mère et l'enfant à naître.

Seule avec son bébé dans le ventre, la mère doit éviter deux écueils : la dépression ; la fusion.

La dépression cause des dégâts chez la maman mais aussi chez l'enfant. La mise au monde d'un bébé est un événement émotionnellement très intense capable de redonner à la maman de bonnes raisons d'exister et de donner un sens à sa vie.

La fusion a également des conséquences négatives sur la maman et son bébé. L'absence de père entraîne un rapprochement mécanique de la mère avec son bébé.

Ce rapprochement peut aller jusqu'à une relation exclusive toujours dommageable pour l'équilibre affectif de la mère et le développement de l'enfant.

Pour aller plus loin

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Attendre un bébé » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.