Fugue - Adolescent

Octobre 2017
Si l'adolescence est bien l'âge de la revendication d'autonomie et du souhait de se détacher des parents pour mieux pouvoir se construire, la fugue constitue avant tout un appel au secours. Elle est une alerte adressée aux parents pour leur dire : « Je ne vais pas bien, quelque chose ne va pas qui me pousse à partir ».



Statistiques

Cette réponse particulière des adolescents à leur mal être est en constante augmentation en milieu urbain chez les jeunes entre 12 et 17 ans avec un maximum entre 14 et 16. Dans 80% des cas, l'adolescent fugueur réintègre son domicile dans les 48 heures ; 2 fugueurs sur 3 sont des fugueuses.

Colère ou préméditation ?

Fugue « colère » ou fugue « préméditée », ces deux types de fugues ne répondent pas aux mêmes motivations. La première est généralement motivée par un événement ressenti comme traumatisant : une dispute, une faute que l'ado ne peut psychologiquement pas affronter face à ses parents.


La seconde, même si elle exprime également et avant tout un malaise, par sa nature planifiée et réfléchie, témoigne de la part de l'ado une volonté froide et calculée de s'autonomiser et de montrer qu'il est capable de prendre une décision grave, de l'organiser et de passer à l'acte.

Que faire ?

Avant d'avertir les services de police toutes les hypothèses doivent être écartées : visite imprévue chez un camarade ou une amie, présence prolongée et non programmée au collège ou au lycée. L'hypothèse de la fugue préméditée doit également être envisagée et la chambre de l'ado inspectée afin de constater si des affaires (vêtements, argent, sacs, valises...) sont manquantes.

Quand la fugue est avérée, il faut bien sûr immédiatement se rendre au commissariat le plus proche du domicile, mais aussi poursuivre une recherche systématique d'indices qui pourraient donner des indications sur le lieu où l'ado pourrait avoir fugué. En parler sans gêne aux amis proches et moins proches de l'enfant ainsi qu'à leurs parents, aux membres de la famille, se rendre sur les lieux qu'il fréquente habituellement (foyers éducatifs, salle de sport, lieux publics...), rien ne doit être négligé. Plus le réseau relationnel de l'enfant est mobilisé, plus grande sont les chances de le retrouver rapidement.

Retour de fugue

La fugue n'est jamais une action que l'ado réalise avec plaisir. Son attitude souvent frondeuse et cabocharde cache en réalité une profonde déstabilisation. Pendant la durée de la fugue, il est important que les parents se préparent aux retours : penser aux réponses à apporter à l'ado est essentiel pour pouvoir rétablir un dialogue constructif le plus rapidement possible.


Ne pas hésiter à exprimer ses émotions : tristesse, inquiétude, colère... Il est important que l'enfant ressente que son destin importe à ses parents, qu'ils ont bien reçu son message et que le temps de la discussion est arrivé.

Poser des questions pour comprendre : pourquoi cette fugue ? Quel objectif ? Qu'est-ce qui ne va pas ? Qu'est-ce qu'il serait bien de changer ? Etc.

Ne pas céder sur toutes les exigences de l'ado. Chercher des solutions négociées en indiquant tout ce qui est négociable, mais aussi ce qui ne peut l'être.

Ne pas culpabiliser et moins encore blâmer. La fugue est le signe d'un malaise, mais aussi d'une affirmation de l'adulte naissant. Toute attitude qui renverrait l'ado à son statut d'enfant serait contre-productive.

Ne promettre des changements de la situation dénoncée par l'ado que s'ils sont réalisables. Une promesse non tenue peut immédiatement provoquer une nouvelle fugue.
  • Si les fugues se reproduisent, le recours à des professionnels est indispensable.
  • La consultation d'un généraliste puis d'un psychologue familier des problèmes de l'adolescence permettra de briser la logique fugueuse dont l'ado fini par faire sa principale réponse au malaise qu'il éprouve.

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Fugue - Adolescent » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.