Secte - Adolescents en danger

Janvier 2017
L'adolescence est l'âge des orientations radicales : politiques, sentimentales, religieuses et parfois sectaires... Les sectes le savent bien dont l'offre ésotérico-religieuse correspond aux ados les plus enclins à se passionner pour des mystères, à vivre des expériences fortes, à fusionner avec un groupe, à éprouver leurs limites ou à rompre avec le monde des adultes. Il n'existe cependant pas de profil psychologique type de l'ado vulnérable mais des états psychologiques fragilisants : le divorce des parents, une situation matérielle familiale inconfortable...


Attrait du satanisme

L'attrait d'une secte pour un ado est généralement proportionnel aux réponses qu'il reçoit du monde des adultes aux questions qu'il se pose spontanément sur la vie, la mort, les rapports humains, le sens caché des choses, etc.

Des études ont montré que parmi l'offre sectaire, celle dite « sataniste » retient le plus souvent l'attention des ados. Si la majorité des sectes satanistes proposent surtout un folklore grotesque et sans danger, certaines présentent pour l'intégrité psychologique et parfois physique de l'individu de réelles menaces : scarifications, sadisme, pédophilies, phénomènes de dédoublement de la personnalité...

En symbolisant l'envers de la lumière, le refus d'un ordre moral consensuel et établi, la figure du diable possède un puissant pouvoir d'attraction sur l'ado qui s'identifie à ce symbole du désordre et du bannissement.

Cette identification au « prince des ténèbres » doit alerter les parents du désir de leur enfant de se marginaliser psychologiquement. Le moindre signe allant dans ce sens doit déclencher des actions proportionnées !

Que faire ?

  • Cultiver l'esprit critique de ses enfants dès leur plus jeune âge est la meilleure et la plus essentielle mesure préventive.
  • Chaque enfant devrait, dès la puberté, savoir décrypter une information, analyser un message publicitaire, une parole politique... pour être préparé à exercer son sens critique, par exemple, en cas « d'exposition » psychologique au danger sectaire lors de l'adolescence.
  • Quand l'intégrité physique est menacée, il faut immédiatement intervenir en utilisant l'arsenal juridique qui protège les mineurs en France.
  • En matière d'intégrité psychologique, l'intervention est plus délicate en raison de la difficulté à établir la preuve d'une manipulation mentale.
  • Les parents confrontés à ces situations doivent avant tout faire preuve de patience, de retenue et d'une inoxydable volonté de maintenir le dialogue avec leur enfant.
  • La perte de contact doit en effet être absolument évitée car elle augmente le risque que l'ado se « déconnecte » du monde réel et que sa dépendance à l'égard au groupe sectaire ne s'accroisse proportionnellement.
  • Lorsque vient le moment de découragement chez les parents, il faut au plus vite prendre contact avec des associations spécialisées dans la lutte contre le phénomène sectaire.
  • Ces associations organisent des groupes de paroles auxquels participent le plus souvent des thérapeutes.
  • Ces échanges sont indispensables pour partager les expériences et libérer les parents de frustrations et de colères trop longtemps réprimées.

A voir également


Publi-information
Dernière modification le mardi 26 avril 2016 à 16:41:19 par Jeff.
Ce document intitulé « Secte - Adolescents en danger » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.