Les parents doivent-ils craindre l'enfant-tyran ?

Septembre 2017
La place de l'enfant dans notre société a évolué au cours de l'histoire. Force de travail de l'Antiquité à la seconde moitié du XIXe siècle, l'enfant est devenu à partir du XXe siècle l'objet de tous les soins et de toutes les attentions. Mais gare au dérapage.


Naissance de l'enfant-tyran

Dans les cas les plus extrêmes, le changement de statut de l'enfance a donné naissance à une figure jusqu'alors inconnue : l'enfant-tyran. Colères, cris et pleurs, exigences, agressivité et insolences, provocations calculées, les moyens mobilisés par les enfants-tyrans contre leurs parents soumis sont bien identifiés. Cette étonnante inversion des valeurs et des rôles n'est cependant pas une fatalité.

Savoir dire : non !

Nourrisson, l'enfant est aussi physiquement dépendant de ses parents, que ces derniers le sont affectivement de lui. Et il le sait. En recherchant la satisfaction de son Moi, il fonctionne comme une véritable machine de besoins exerçant sa toute puissance ici, maintenant et tout de suite ! Si les parents ne réagissent pas aux exigences cet être de besoins naturellement tyrannique, la prise de pouvoir par l'enfant s'opère progressivement. Enfant gâté, enfant roi, enfant tyran... un enchaînement implacable ! Tous les parents doivent prendre conscience assez tôt que dire « non » est une condition nécessaire à l'équilibre psychologique comme à la construction de la personnalité de leur enfant.

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Les parents doivent-ils craindre l'enfant-tyran ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.