Prévention et traitement des escarres (Oncolor)

Septembre 2017
En août 2008, le Réseau régional de cancérologie de Lorraine (Oncolor) a mis en ligne un référentiels sur la prévention et le traitement des escarres chez les patients atteints.
d'une tumeur ou d'une hémopathie maligne.



Quelle prévention ?

Les facteurs de risque vont déterminer le type de prévention à adopter à savoir une prévention
  • standard ;
  • renforcée ;
  • ou maximale.


Ces gestes de prévention sont
  • hygiène corporelle 1 à 3 fois/jour ;
  • surveillance des points d'appui 2 ou 3 fois/jour jusqu'à chaque change ;
  • installation d'un matelas ;
  • adapter le régime alimentaire (protéines) ;
  • traitement antalgique avec évaluation régulière ;
  • éduquer le patient et sa famille (mobilisations régulières, risques évolutifs escarre) ;
  • kinésithérapie ;
  • assurer une transmission écrite précise et régulière ;
  • planification des mobilisations au niveau du planning mural.

Postures et mobilisations

Les postures et mobilisations sont prescrites après un bilan.

Postures

Les postures suppriment les points d'appui.

Elles doivent être
  • confortables ;
  • sécurisantes.


Les positions utilisées sont
  • décubitus dorsal ;
  • décubitus latéraux D et G ;
  • position assise.


Le décubitus ventral est peu utilisé car mal toléré.

Le référentiel précise que les transferts doivent être effectués avec deux soignants, à l'aide d'un matelas de transfert.

Mobilisation

La mobilisation peut être active :
  • lorsque l'état du patient le permet ;
  • se fait en décubitus dorsal.


La mobilisation passive concerne les patients sédatés, comateux.

Leur rythme et leur durée varient en fonction de l'état du patient.

Soins

Ils permettent de préserver la peau. Parmi eux :
  • toilette corporelle ;
  • toilette du siège ;
  • massage ;
  • change.

Matériel

L'utilisation de matériel va permettre de mieux répartir les pressions :
  • coussin de positionnement ;
  • coussin en mousse ;
  • talonnières ;
  • arceaux ;
  • matelas ;
    • clinipots ;
    • dynamiques à basse pression.

Education thérapeutique

L'éducation des patients et de leur famille vise à prévenir l'escarre.

Elle permet au patient
  • de détecter les premiers signes d'escarre,
  • d'acquérir des gestes de prévention.


L'apport calorique doit être surveillé et l'hygiène corporelle rigoureuse.

Traitement

Escarre au stade I

Définition

Le référentiel définit les escarres de type I comme une « lésion dermo-épidermique réversible ».

Soin

Afin de faire régresser la lésion, il faut supprimer la pression
  • en mettant une protection (tampon + vaseline) ;
  • ou en utilisant un matelas et un coussin de positionnement.

Escarre au stade II

Définition

Ce type d'escarre est une « lésion de nécrose épidermique avec phlyctène ou désépidermisation ». Il y a perte d'une partie du derme et de l'épiderme.

Soin

Il faut nettoyer au sérum physiologique et mettre une protection en cas de phlyctène. Pour une ulcération le nettoyage est suivi d'un hydrocolloïde, hydrocellulaire ou alginate.

Escarre au stade III

Définition

Ce type d'escarre est une plaie qui atteint toute l'épaisseur de la peau avec écoulement.

Soin

Pour faire régresser l'escarre, une détersion est recommandée puis hydrogel, hydrofibre, alginate ou hydrocolloïde en fonction de l'aspect de l'escarre (humide, sec...).

Escarre au stade IV

Définition

Les escarres de stade IV sont des lésions qui atteignent les tissus cutanés mais aussi sous-cutanés.

Soin

La prise de cortocoïdes peut être conseillée pour les plaies hyperbourgeonnantes. Dans les autres cas, sont conseillés
  • un hydrocellulaire,
  • un alginate plaque ou des mèches avec pansement,
  • ou encore un hydrocolloïde en pâte avec plaque.



Crédit photo : istockphoto.com / Martin Flyntz.

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Prévention et traitement des escarres (Oncolor) » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.