Combattre l'addiction aux jeux vidéo

Janvier 2017
Dans l'immense majorité des cas, la consommation des jeux vidéo par les ados et pré-ados est avant tout... le problème des parents ! Sur le plan clinique, les véritables addictions pathologiques aux jeux vidéo sont rarissimes, même si elles sont bien réelles. Comment canaliser la fascination exercée par ces jeux sur les enfants ? Quels comportements les parents doivent-ils adopter ? Conseils à suivre.


Les jeux vidéo : une passion moderne controversée

Les jeux vidéos sont les jeux préférés des 10-15 ans, et concernent davantage les garçons que les filles. On observe cependant qu'ils sont de plus en plus prisés par les adultes, jeunes et moins jeunes, plus souvent concernés d'ailleurs que les enfants par des comportements addictifs. Aux parents qui trouvent que leurs progénitures consacrent trop de temps aux jeux vidéos, il faut rappeler que ce sont avant tout des jeux qui présentent certains avantages objectifs : éveil, agilité mentale, stratégie de résolution, apprentissage à la coopération (pour les jeux massivement multijoueurs ou qui se joue à plusieurs sur une même console).

Au centre d'un véritable débat de société, les jeux vidéo font polémiques y compris dans la communauté des psychologues. Certains considèrent que les jeux vidéo présentent un réel danger d'addiction et de rupture avec le réel ; d'autres pensent au contraire que, sur l'ensemble de la population des pratiquants, le bilan de ces jeux est plutôt positif, même s'il ne faut pas nier l'existence de cas pathologiques bien réels (il existe aujourd'hui des consultations spécialisées en milieu hospitalier).

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Claire Gabillat.


5 conseils pour bien utiliser les jeux vidéos

Premier conseil : s'interdire d'interdire ! L'interdiction est avant tout un puissant stimulateur de transgression que les enfants savent parfaitement bien utiliser. Interdits à la maison, les jeux seront consommés chez les amis, sur Internet ou dans les cybercafés.

Deuxième conseil : s'initier aux jeux honnis, car pour mieux sortir l'enfant du jeu, il est préférable d'y entrer avec lui ! En s'intéressant à son univers, les parents auront rapidement une représentation moins fantasmatique des jeux vidéo. Cette initiation leur permettra surtout de poser les bases d'un dialogue critique et constructif.

Ce contact est essentiel pour avancer sur la voie d'une utilisation raisonnée de la console de jeux à la maison. On est toujours plus crédible quand on sait un peu de quoi l'on parle...

Troisième conseil : fixer des règles réalistes. En d'autres termes, autoriser 30 minutes de jeux par semaine équivaut à une déclaration de guerre ! En revanche, établir un temps limite par jour (de 45 à 60 minutes, selon l'âge), préciser les lieux où les jeux sont permis (salon ou chambre), définir, en fonction là aussi de l'âge de l'enfant, quels types de jeux sont autorisés, conditionner des bonus de temps de jeu à la performance scolaire, adapter les durées de jeu, en plus ou en moins, selon la quantité des devoirs, etc., constituent autant de « trucs » qui donnent un cadre structurant à l'utilisation des jeux vidéo.

Quatrième conseil : démystifier pour ne plus diaboliser. De la pratique un peu exagérée au risque de désocialisation, il y a un monde ! Ne pas hésiter à parler des jeux vidéo avec l'enfant. Quelles sont les nouveautés ? Quels jeux l'enfant préfèrent-ils ? Pourquoi ? Faire parler l'enfant sur l'objet de sa fascination permet aux parents de mieux comprendre les ressorts de « l'envoûtement », et par conséquent d'agir à bon escient.

Cinquième conseil : proposer des moments de partage. Jouer avec son enfant est un des meilleur moyen pour se rapprocher de lui et, le cas échéant, prévenir les dérives.

Pour aller plus loin


Combattre l'addiction aux jeux vidéo

A voir également


Publi-information

Mein Kind spielt zu viele Videospiele - Was tun?
Mein Kind spielt zu viele Videospiele - Was tun?
Dernière modification le mardi 26 avril 2016 à 16:23:16 par Jeff.
Ce document intitulé « Combattre l'addiction aux jeux vidéo » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.