Apprendre à vivre en famille recomposée

Octobre 2017
Cupidon se réinvite fréquemment dans la vie de ceux qui possède déjà, chacun de leur côté, un ou plusieurs enfants d'une union antérieure. Juste après un divorce ou une période plus ou moins longue de célibat, ces hommes et ces femmes décident de reconstruire une famille.

Après les grandes décisions... les petits problèmes. Pas toujours facile de faire coexister des enfants, petits ou grands, qui n'ont rien demandé à personne et qui auraient préféré conserver chez eux leurs deux parents naturels. Pas de panique ! Des solutions existent pour que ça marche.



Prendre soin du couple

Le premier facteur de réussite, c'est le couple. Il faut que les enfants ressentent la solidité du nouveau couple formé. Cette assise sera interprétée comme un élément de stabilité dont les enfants ont d'autant plus besoin que le divorce de leurs parents naturels aura été mal vécu. Il faut donc prendre soin du couple et ne pas le laisser se faire dévorer par les conflits, les jalousies et les jeux de pouvoir classiquement à l'oeuvre la famille recomposée.


Il faut aussi savoir jouer avec le temps en faisant preuve de patience. Le bonheur du nouveau couple n'est pas forcément partagé par les enfants respectifs : frustration, colère, rancoeur accompagnent souvent les premiers pas de la famille recomposée. Inutile alors de forcer les choses. Il faut laisser aux enfants le temps de s'adapter à une nouvelle situation le plus souvent non désirée.

Respecter

Le respect des territoires affectifs de chacun est donc essentiel. Même si cela ne fait pas plaisir, il est indispensable de respecter les manières de voir de l'enfant tout en travaillant progressivement à leur transformation.

Attention aussi à ne pas mélanger les rôles. Un beau-parent ne sera jamais perçu comme un parent naturel. Inutile donc de faire semblant, de simuler une parentalité que l'enfant refusera d'emblée ou trouvera au mieux suspecte d'une intention de manipulation.

Ne pas hésiter à parler et parler encore. Ne pas taire ni différer ce qui doit être dit. Formaliser les difficultés, dire ce qui ne va pas permet de mieux analyser la situation et de prendre conscience des problèmes mais aussi de ce qui marche bien.

Installer à la maison une charte de bonne conduite permet d'établir des règles qui doivent s'appliquer à tous les membres de la famille recomposée.

Ces règles tracent des lignes à ne pas franchir, et permettent de revenir régulièrement sur ces petites causes souvent insignifiantes qui sont à l'origine de tensions, de frustrations ou de colère.

Partager

Enfin, dernière règle d'or, partager ! Recomposée ou pas, la famille se vit au quotidien autour des repas, d'une sortie au cinéma, d'une promenade en ville ou en forêt, d'une visite de parc d'attraction, etc.

Ces moments doivent être partagés aussi souvent que possible pour créer un esprit de famille... recomposée. Partager les plaisirs pour mieux se construire une histoire familiale, apprendre à être ensemble pour mieux se connaître, des solutions aux relations parfois un peu rugueuses sont à la portée de tous !

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Apprendre à vivre en famille recomposée » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.