Famille recomposée : des relations parfois difficiles

Juin 2017
En constante augmentation, il existe actuellement en France près d'un million de familles recomposées, soit plus de 10% du nombre total des familles. Des enfants sans aucun lien de sang appelés à coexister, des demi-frères et des demi-soeurs qui doivent partager le même toit avec un beau-père ou une belle-mère... les équilibres ne sont pas toujours faciles à trouver. Même si tous les beaux-parents ne ressemblent pas aux marâtres des contes de Perrault ou de Grimm, les relations entre les différents membres d'une famille recomposée peuvent être problématiques et amplifier parfois certaines souffrances cachées.


L'enfant veut être aimé

L'enfant veut être aimé de ses deux parents, y compris, et parfois surtout, de celui avec qui il ne partage pas l'essentiel de sa vie. Pour cela l'enfant ne veut symboliquement pas trahir la mère ou le père absent en acceptant de nouer une relation chaleureuse, voire affectueuse, avec sa belle-mère ou son beau-père. De la puberté à l'adolescence, certains enfants s'imaginent que tout sentiment éprouvé pour un beau-parent est de l'amour enlevé à son parent naturel. Pour se protéger de cette angoisse, l'enfant déploie alors des stratégies de rejet qui peuvent aller de la révolte à l'agressivité en passant l'indifférence feinte.

Un jeu de relations complexes

Il est délicat pour le parent naturel, qui vit aux côtés de l'enfant, d'intervenir dans ces conflits intérieurs sans être suspecté d'être une sorte de kidnappeur d'amour ! Dans la famille recomposée, ces jeux de relations complexes se retrouvent à tous les niveaux : relation de l'enfant au nouveau conjoint ; relation de l'enfant au parent naturel présent au foyer ; relation du parent au nouveau conjoint.

Dans le cas de la famille recomposée où chaque membre du couple a déjà un ou plusieurs enfants d'un premier lit, les jeux relationnels sont souvent à risque. Le regard porté par le nouveau conjoint sur l'éducation de ses enfants, la manière de faire usage de son autorité comme parent et comme adulte sans autorité parentale réelle, le risque d'un traitement inégal des enfants du nouveau conjoint et des siens : tout cela constitue autant de situations classiques de conflits au sein de la famille recomposée.

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Famille recomposée : des relations parfois difficiles » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.