Les aliments de la mémoire

Février 2016

L'alimentation a un rôle déterminant dans le fonctionnement général de l'organisme, et entre autres dans la préservation de la mémoire.

Les besoins de notre cerveau

Notre cerveau consomme à lui seul 20% de l'énergie fournie à l'organisme par notre alimentation ! Les glucides (que l'on trouve dans le pain, les sucres, les céréales), et l'acide linoléique et alpha-linoléique (dans les huiles végétales de type colza, noix et soja) répondent à une large part de ses besoins. Pour bien fonctionner, notre cerveau a besoin de quarante éléments nutritionnels : 15 minéraux et oligo-éléments, 8 acides aminés, 13 vitamines et 4 acides gras. Toute carence de l'un ou l'autre de ces éléments peut altérer le fonctionnement des cellules nerveuses, et par conséquent de la mémoire. Et pour éviter les carences, il faut manger varié.

Les aliments de la mémoire

Tous les fruits et légumes, ainsi que le poisson sont favorables au bon fonctionnement de la mémoire. D'autres aliments sont à recommander, comme le blé, l'avoine, le seigle, le sésame, les noix, les algues marines, ou la gelée royale. Il faut en revanche éviter la consommation excessive de graisses saturées (charcuterie, laitage entier, fromage, beurre) et de viandes rouges.
D'autres substances doivent alimenter notre cerveau pour qu'il entretienne convenablement notre mémoire. Il s'agit du dimethylamino-ethanol, un élément naturel qui facilite la synthèse de l'acétylcholine dans le cerveau. On en trouve dans les sardines et les anchois. La choline, un neurotransmetteur proche des vitamines du groupe B entre dans la composition de l'acétylcholine, l'un des principaux neuromédiateurs de la mémoire. La liste des éléments riches en choline est longue : les oeufs, le soja, les artichauts, les brocolis, les choux, les abats, les fruits de mer, le germe de blé... Dans tous les cas, il est nécessaire de boire suffisamment d'eau : même une légère déshydratation peut avoir des conséquences sur la mémoire.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Fabienne Rigal


La mémoire et le chocolat

Très riche en potassium et en magnésium, la consommation (modérée) de chocolat est recommandée pour son rôle de stimulant cérébral et musculaire. Le chocolat agit sur le cerveau via trois substances : la théobromine, stimulatrice du système nerveux ; ainsi que la caféine et la phényléthylamine qui sont des psychostimulants et donc positifs pour l'attention et la concentration.
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Les-aliments-de-la-memoire.pdf

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du


Publi-information
Publi-information

A voir également


Nahrungsmittel fürs Gedächtnis
Nahrungsmittel fürs Gedächtnis
Ce document intitulé « Les aliments de la mémoire » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.