Le syndrome des faux souvenirs

Août 2017
Si l'individu est capable d'« effacer » de sa mémoire des événements traumatiques ayant réellement existé (amnésie psychogène), il est aussi capable de l'inverse : se remémorer une ou plusieurs expériences traumatiques qui n'ont en réalité jamais existé. C'est le syndrome dit de la fausse mémoire ou des faux souvenirs.

Comment détecter des faux souvenirs ?

Ce syndrome est suspecté dès lors qu'un patient fait état de souvenirs inédits, 10, 20, 30 ans ou plus, après qu'ils aient prétendument eu lieu. Ces faux souvenirs apparaissent généralement à la faveur de psychothérapies, et leurs conséquences sur la personnalité et la vie du patient sont souvent très destructrices. De diagnostic récent, ce phénomène a d'abord été identifié aux Etats-Unis avant d'arriver en Europe. Dans la plupart des cas, les faux souvenirs concernent des relations incestueuses. Le patient est convaincu d'avoir été victime d'attouchements sexuels, voire de viols répétés commis par un membre de la famille (père, oncle, grand-père, frère...). Des études menées aux Etats-Unis par Elisabeth Loftus ont montré que ces souvenirs de viols incestueux apparaissent souvent à la faveur de séances d'hypnose ou sur la simple suggestion répétées de psychothérapeutes au professionnalisme douteux.

Suggestion et auto-suggestion au coeur des faux souvenirs

La persuasion par la parole vise l'introduction dans le cerveau d'idées et de représentations qui peuvent, suivant la sensibilité des sujets à la suggestion, déterminer des comportements et des croyances. Ainsi, l'exposition répétée à des propos fallacieux portés par une personne ayant autorité sur le patient peut altérer la mémoire de ce dernier.

Cette suggestion peut parfois donner naissance à l'invention de faits imaginaires corroborant le système de croyances dans lequel la personne s'est, ou a été, « enfermée ». En actionnant des fonctions indépendantes de la volonté ou de la conscience, la suggestion est ignorée du sujet qui est alors persuadé de l'authenticité de ses souvenirs.

Souvenirs refoulés et faux souvenirs

Les souvenirs d'abus sexuels subis dans l'enfance ne sont évidemment pas tous de faux souvenirs. Le refoulement de ce genre d'épisodes peut être à l'origine d'amnésies dites psychogènes. Un phénomène provoqué vraisemblablement par un excès de fixation de glucocorticoïdes sur l'hippocampe en réponse à un stress traumatique. Au-delà d'une certaine intensité de stress, variable selon les individus, une expérience fortement traumatique peut donc en effet provoquer le blocage des mécanismes de mémorisation.

A voir également


Publi-information

Le syndrome des faux souvenirs
Le syndrome des faux souvenirs
Ce document intitulé « Le syndrome des faux souvenirs » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.