La lombarthrose

Février 2017
L'arthrose lombaire aussi appelée lombarthrose est une des arthroses les plus fréquentes. L'arthrose lombaire correspond à une usure chronique entre les vertèbres lombaires. Elle provoque des symptômes dans le bas du dos.



Définition

L'arthrose est une usure chronique du cartilage d'une articulation. Les articulations soumises à des forces de tension importantes, telles les genoux, les hanches ou les celles situées entre les vertèbres, notamment les plus basses, sont les plus exposées à l'arthrose. En cas d'arthrose lombaire ce sont les zones d'articulation des vertèbres entre elles (disque intervertébral ou facettes articulaires situées à l'arrière de la vertèbre) qui sont victimes de cette usure. L'arthrose lombaire est relativement fréquente, car cette partie du corps (le bas du dos) est très sollicitée et supporte une grande partie du poids du corps. Elle peut l'être au cours de différents sports (haltérophilie, musculation, etc.), mais également au quotidien pour les déménageurs ou les routiers par exemple.

Arthrose lombaire L5 S1

L'arthrose lombaire est le plus souvent située au niveau de la 5ème vertèbre lombaire (L5), situation où les contraintes mécaniques sont les plus intenses. Les douleurs augmentent avec les mouvements et l'exercice physique.

Causes

La lombarthrose peut être secondaire à une scoliose, à une inflammation des disques intervertébraux (spondylodiscite), à une fracture, à un effort violent ou à la maladie de Scheuermann (affection des articulations vertébrales). Elle débute souvent par des douleurs aiguës qui s'accentuent dans certaines positions (lumbago).

Symptômes

La principale manifestation de l'arthrose lombaire (qui prend également le nom de discopathie dégénérative) est la douleur du bas du dos (lombalgie). Elle s'accompagne d'une raideur articulaire et donc d'une diminution de la mobilité lombaire.

Si l'arthrose comprime des nerfs, on aura également une sciatique par compression du nerf du même nom qui peut entraîner des douleurs dans les jambes pouvant aller jusqu'aux orteils. L'arthrose lombaire peut également être combinée à une hernie discale, saillie anormale du disque qui provoquera les mêmes symptômes.

Hernie discale

Un disque intervertébral est localisé entre chaque vertèbre de la colonne vertébrale. Son rôle est de permettre à la colonne vertébrale d'obtenir sa souplesse et d'amortir les chocs. La hernie discale est une saillie anormale de ce disque intervertébral. La hernie discale peut entraîner des douleurs lombaires, si la hernie ne vient pas au contact du nerf ou encore une sciatique, si la hernie arrive au contact d'une racine du nerf.

Sciatique

Une sciatique est causée par une saillie d'une hernie discale localisée entre les 2 derniers disques lombaires. La hernie discale se situe entre les deux vertèbres lombaires les plus basses (L4 et L5).

Elle peut également être localisée entre la dernière vertèbre lombaire (L5) et la première vertèbre du sacrum (S1).

Elle provoque une douleur sur le trajet du nerf sciatique. La douleur irradie depuis la fesse, jusqu'au pied en passant par la cuisse.

Lombo-sciatique

La lombosciatique entraîne une douleur dans le bas du dos descendant le long d'une jambe. Elle est causée par l'irritation des racines du nerf sciatique secondaire à une lésion d'un disque intervertébral.

Diagnostic

Le diagnostic d'arthrose lombaire débute par l'observation du patient et de ses douleurs lombaires. On s'intéresse notamment à son âge, à ses antécédents de douleurs lombaires et aux circonstances d'apparition de la douleur. L'examen clinique consistera à tester la souplesse du dos et éventuellement les réflexes des membres inférieurs. La force musculaire peut également être évaluée. La recherche d'une douleur le long du nerf sciatique par la manœuvre dite de Lasègue qui consiste, position allongée, à rechercher le déclenchement d'une douleur derrière la jambe lors de son élévation est également pratiquée. Pour confirmer le diagnostic on procède généralement à un bilan radiologique permettant d'objectiver l'arthrose. Un scanner ou une IRM restent exceptionnels, mais peuvent être nécessaires pour la mise en évidence d'une hernie discale.

Traitement

L'arthrose ne se guérit pas, mais on peut limiter les douleurs qu'elle entraîne. Le traitement de l'arthrose lombaire repose sur l'arrêt des activités ainsi que la prise d'antalgiques. Du paracétamol et des anti-inflammatoires seront le plus souvent prescrits. Des myorelaxants destinés à détendre les muscles du dos peuvent également être utilisés.
La prescription de corticoïdes peut être envisagée sous forme d'infiltrations (injection directement à proximité de la zone touchée par l'arthrose) ou de comprimés. Une solution chirurgicale peut être nécessaire dans les arthroses évoluées, invalidantes et non contrôlables par les autres traitements.

Prévention

Il est possible de limiter les effets de l'arthrose en s'y attaquant dès l'apparition des premiers symptômes. Le respect des articulations à risque d'évolution vers l'arthrose doit être dans la mesure du possible préconisé.

Notre vidéo

A voir également


Publi-information

Lendenwirbelarthrose, Bandscheibenvorfall und Ischiasbeschwerden
Lendenwirbelarthrose, Bandscheibenvorfall und Ischiasbeschwerden
Ce document intitulé « Arthrose lombaire - lombarthrose - Symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.