Soulager l'arthrose

Mars 2017
L'arthrose est le rhumatisme le plus fréquemment rencontré. Cette pathologie est provoquée par une usure prématurée du cartilage de l'articulation en cause. Le cartilage est la structure résistante et élastique recouvrant les extrémités osseuses.


En France, 9 à 10 millions de personnes souffrent d'arthrose. 3% des personnes de plus de 45 présentent de l'arthrose. Ils ont 65% après 65 ans et près de 80% après 80 ans. Les principales localisations de l'arthrose sont les vertèbres lombaires et cervicales.

Définition

L'arthrose est une atteinte chronique des articulations entrainant peu à peu la destruction du cartilage. On appelle rhumatisme une maladie qui touche
Les autres principaux rhumatismes sont l'ostéoporose (atteinte des os), la tendinite (atteinte des tendons) et l'arthrite (atteinte de la membrane synoviale).

Il existe également d'autres rhumatismes dont le mécanisme est inflammatoire comme le rhumatisme articulaire aigu, la polyarthrite chronique, la spondylarthrite ankylosante ou le rhumatisme psoriasique.

L'articulation participe activement à l'élaboration d'un mouvement. Une articulation permet de réaliser des mouvements, de bouger et de se déplacer. Les deux extrémités osseuses, recouvertes de cartilage, se rencontrent au niveau de l'articulation. Les ligaments et les muscles reliés sur les os grâce aux tendons se situent de part et d'autre de l'articulation. Les muscles participent à la production du mouvement et protègent l'articulation. L'articulation est délimitée par la membrane synoviale, membrane qui tapisse l'intérieur de toute l'articulation qui secrète le liquide synovial. Celui-ci nourrit et lubrifie le cartilage de l'articulation et permet de faciliter le glissement de l'articulation.

L'arthrose est une maladie chronique évoluant lentement et insidieusement au cours des années. Elle peut affecter toutes les articulations. Les articulations les plus fréquemment concernées par l'arthrose sont notamment les genoux, la colonne vertébrale, les hanches et les mains.

Causes

Les articulations sont soumises à des forces de tension et de compression importantes au cours de la vie et ce processus dégénératif augmente avec l'âge, touchant généralement les personnes à partir de 40-50 ans. L'arthrose attaque le cartilage et le détruit sans inflammation ou infection au contraire de l'arthrite, puis crée la formation d'excroissances osseuses.

On appelle "cartilage" la structure élastique et résistante recouvrant les extrémités osseuses. L'extrémité de chaque os est en effet recouverte de cartilage, substance élastique et glissante, aux propriétés très résistantes permettant d'effectuer des mouvements amples. Le cartilage recouvre l'extrémité des os et participe à la mobilité articulaire avec un minimum de frottements. Il protège l'os et recouvre les extrémités des os afin de leur permettre de glisser facilement mais également d'amortir les pressions subies par les articulations.

Lorsque le cartilage s'abime, il se produit un détachement de petits fragments et une modification du liquide synovial. Le cartilage perd alors sa souplesse et son élasticité. Les deux os de l'articulation se frottent l'un sur l'autre et de petites excroissances osseuses anormales se développent à ce niveau.

Facteurs favorisant

Certains facteurs favorisent la survenue de l'arthrose, comme certains mouvements répétitifs ainsi que de très légers traumatismes répétés.

Pour l'[ arthrose de la hanche] par exemple, la danse, le football et le rugby peuvent être des facteurs favorisant. Lancer le javelot favorise l'arthrose du coude tandis que la danse favorise l'arthrose des orteils. La pratique du trapèze favorise l'arthrose du dos. La pratique du football, du vélo, du basket, la natation et du ski favorisent l'arthrose du genou. Certaines professions comme les agriculteurs et ouvriers du bâtiment sont plus exposées à l'arthrose de la hanche car leurs mouvements effectués quotidiennement peuvent provoquer une usure prématurée de cette articulation.

Une surcharge pondérale favorise l'arthrose en raison de l'augmentation des contraintes mécaniques exercées sur l'articulation concernée. Le manque d'activité physique diminue l'irrigation sanguine des muscles et entraîne une modification de l'oxygénation du cartilage.

La présence de plusieurs personnes dans la famille présentant une arthrose peut représenter un facteur de risque. Certaines mauvaises habitudes comme le fait de porter des talons hauts favorise l'arthrose du genou.

Symptômes

Elle se manifeste par des douleurs chroniques, une impotence fonctionnelle (diminution des mobilisations liées aux douleurs), une raideur. Les articulations les plus touchées sont les hanches, les genoux et les articulations des vertèbres lombaires.

Lors d'une arthrose, maladie mécanique, l'articulation devient douloureuse lorsqu'elle est fonctionne. La douleur se calme ensuite au repos. L'arthrose atteint chaque personne de manière différente. Une arthrose provoque dans la majorité des cas des douleurs articulaires, une raideur et parfois un gonflement de l'articulation concernée. La douleur provient des tissus de voisinage qui sont très innervés notamment la membrane synoviale, de l'os, des ligaments ou des tendons. Une sensibilité de l'articulation est présente lorsqu'on applique une pression. Les changements de température peuvent également représenter des facteurs de déclenchement. La raideur de l'articulation survient surtout le matin au réveil ou après une période d'immobilité nocturne et se prolonge en général moins d'une heure. Une perte progressive de flexibilité dans l'articulation apparait, limitant et rendant les mouvements douloureux.

Autres signes :
  • Apparition progressive de petites déformations l'articulation.
  • Inflammation

Traitement

Les médicaments prescrits dans l'arthrose ne peuvent pas ralentir l'évolution de la maladie mais peuvent soulager les symptômes de l'arthrose comme la douleur et la raideur. Ces médicaments sont prescrits selon l'intensité des symptômes. Les médicaments destinés à lutter contre la douleur représentent les traitements les plus prescrits devant parfois être utilisés chaque jour.

Paracetamol

Le paracétamol est l'antalgique de premier choix et en cas de succès le traitement pharmacologique à long terme de préférence. Le paracétamol chez l'adulte est indiqué lorsque celui-ci présente une douleur légère à modérée. Le délai d'action est de 30 à 60 minutes selon la forme pharmaceutique. Ne jamais dépasser la dose maximale recommandée. La dose maximale peut être de 3 grammes/jour chez un adulte, voire davantage selon l'avis de votre médecin. D'autres médicaments peuvent contenir du paracétamol : vérifier l'ensemble de votre traitement pour éviter tout risque de surdosage. Le paracétamol est également en vente libre.

Aspirine

L'aspirine ou acide acétylsalicylique chez un adulte est indiquée dans la douleur légère à modérée. L'aspirine possède une activité anti-inflammatoire à fortes doses. (= 1g par prise et/ou 3 g/j). Délai d'action d'environ 30 à 60 minutes selon la forme pharmaceutique.

Anti-inflammatoires

La prescription d'un anti-inflammatoire à la dose efficace la plus faible possible peut être envisagée lorsque le paracétamol n'améliore pas suffisamment les douleurs. Ces médicaments très utilisés représentent un des traitements les plus prescrits dans l'arthrose.

Un médicament protégeant l'estomac peut être prescrit chez les problèmes présentant des troubles digestifs comme une gastrite ou un ulcère par exemple. Une autre classe d'anti-inflammatoire prescrits uniquement sur ordonnance, les COX2 appelés également coxibs, peuvent également être t conseillés aux personnes dont le risque de complications gastro-intestinales est important. Certains médicaments anti inflammatoires sont en vente libre et d'autres nécessitent une prescription médicale. Lors de l'arthrose du genou, des anti-inflammatoires appliqué localement sur la zone concernée sont parfois utilisés.

Les antalgiques à base d'opioïdes, appelés antalgiques de niveau 2, associés ou non au paracétamol peuvent être utilisés chez les personnes présentant des contre-indications aux anti-inflammatoires, ne tolérant pas ces médicaments et présentant des effets secondaires, ou chez les personnes chez lesquelles ces médicaments apportent pas ou peu d'amélioration. Le plus fréquent est l'association avec la codéine.

Dans certaines situations très douloureuses, il est possible de prescrire des médicaments plus puissants contenant de la morphine.

Corticoïdes

Des médicaments corticoïdes peuvent être prescrits lors de fortes poussées, lorsque par exemple, les douleurs sont très violentes et ne sont pas soulagées par les antalgiques comme le paracétamol ou les anti-inflammatoires. Ils peuvent être prescrits sous la forme de comprimés ou bien sous la forme d'injection locale dans l'articulation. Les comprimés de cortisone doivent être prescrits sous surveillance médicale en raison des effets secondaires qu'ils peuvent entraîner comme par exemple une peuvent une déminéralisation osseuse).

Les infiltrations locales de corticoïdes peuvent soulager les douleurs chez les personnes très gênées et ne présentant pas d'amélioration avec les autres médicaments (antalgiques, anti-inflammatoires..). Elles doivent être utilisés par des professionnels maîtrisant bien la technique. Ces injections sont pratiquées dans l'articulation concernée (injections intra-articulaire) directement ou echo-guidées au cours d'un examen radiologique.

Anti-arthrosiques d'action retardée

Les anti-arthrosiques d'action retardée comme le glucosamine, le chondroïtine sulfate, ou l'acide hyaluronique) peuvent avoir une action modérée chez certains malades. Ils présentent l'avantage d'être peu toxiques. Le lavage du genou est proposé dans l'arthrose du genou lors d'une en poussée prolongée et très douloureuse.

Remède naturel

Les précisions de notre spécialiste en vidéo:

Ortie

Si elle est surtout connue pour ses poils urticants, l'ortie peut être utilisée en phytothérapie pour soulager l'arthrose. Elle agit comme un reminéralisant et favorise la reconstitution du cartilage. L'ortie est également un anti-inflammatoire naturel, dont l'action est décuplée lorsqu'elle est associée à d'autres plantes aux facultés similaires.

Cassis

Les feuilles de cassis sont employées en phytothérapie pour leurs vertus anti-inflammatoires. En tisane ou en extrait de plante standardisé (EPS), elles sont indiquées dans le traitement des douleurs articulaires telles que les rhumatismes et l'arthrose.

Prêle

La prêle, également appelée « queue de rat », est utilisée en phytothérapie en cas d'arthrose. Comme les feuilles d'ortie, ses parties aériennes renferment des propriétés reminéralisantes et anti-inflammatoires. La prêle accroit la consolidation des os, et soulage les douleurs causées par l'arthrose.

Arnica

L'arnica des montagnes appartient à la famille des astéracées. Ses sommités fleuries sont connues pour leurs effets antalgiques et anti-inflammatoires. Elle est indiquée dans le traitement des douleurs articulaires comme l'arthrose. A utiliser par voie externe uniquement.

Kinésithérapie

La kinésithérapie ne remplace par les traitements symptomatiques mais elle joue un rôle fondamental et complémentaire dans le traitement de l'arthrose. Les séances de kinésithérapie peuvent aider à récupérer partiellement une certaine mobilité de l'articulation touchée par l'arthrose mais également de lutter contre l'instabilité de l'articulation et la déformation qui peut se produire. Elle apporte de nombreux avantages et participe à l'amélioration des douleurs et de la raideur car l'inactivité aggrave les symptômes de l'arthrose.


Objectifs de la kinésithérapie :
  • Diminuer les douleurs : massage relaxant, chaleur...
  • Diminuer la raideur articulaire
  • Permettre la mobilité de l'articulation en récupérant le maximum d'amplitude du mouvement de l'articulation atteinte par l'arthrose.
  • Maintenir ou renforcer la musculation afin d'obtenir une stabilisation de l'articulation et de limiter les déformations.
  • Eviter les mauvaises habitudes
  • Apprendre les bons gestes à effectuer quotidiennement
  • Apprendre certains exercices à effectuer chez soi.


La kinésithérapie peut aussi participer à une meilleure préparation lors de certaines interventions chirurgicales telle que celle effectuée dans l'arthrose du genou ou bien celle de la hanche. Lors de la rééducation post-opératoire, par exemple dans les cas d'arthrose du genou, les séances de kinésithérapie permettent de développer les muscles quadriceps et les muscles stabilisateurs du genou.

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Arthrose - Causes, symptômes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.