Enfant hyperactif - Comment l'aider ?

Août 2017
D’origine neurobiologique, le Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH) est un trouble qui toucherait entre 3 et 5% de la population générale, enfants et adultes, soit environ 400.000 personnes en France. Malgré cette prévalence, ce trouble reste mal-connu et les parents sont souvent dépassés face aux comportements instables et imprévisibles de leur enfant. Quelques règles permettent d'organiser au mieux la vie familiale.


Facteurs de risques

Une proportion non négligeable des enfants, mais aussi des adultes est touchée par le trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention. On considère aujourd'hui que 3 à 7% des enfants scolarisés sont concernés par le trouble. Chez l'adulte, 4 à 5% des personnes seraient concernés par le déficit de l'attention, mais l'hyperactivité a souvent disparu.

Sexe

Les garçons semblaient beaucoup plus touchés que les filles dans les premières études épidémiologiques : trois fois plus de risques. Le diagnostic inégal est cependant facilité par le comportement général des garçons, qui extériorisent plus volontiers au jeune âge et usent plus souvent de violence. Les travaux plus récents montrent une égalité des genres : les petites filles sont autant concernées.

Culture et société

Le TDAH est très variable selon les milieux culturels, ainsi que les époques : sa prévalence est par exemple très faible (moins de 2%) dans plusieurs pays asiatiques, alors qu'elle est élevée aux États-Unis. Les milieux socio-économiques défavorisés présenteraient plus de risque.

Âge

Le diagnostic est rarement établi avant 4-5 ans : les nourrissons et très jeunes enfants ont un comportement trop variable pour distinguer entre l'état normal et le trouble manifeste. Le pic d'incidence s'observe entre 5 et 12 ans. Mais l'hyperactivité peut s'accentuer et devenir vraiment évidente autour de l'adolescence. Les parents sont le plus souvent informés par les enseignants, même si le comportement à la maison est déjà un bon indicateur.

Caractéristiques

Selon les individus, le trouble varie dans l'importance des symptômes. L'inattention (aspect cognitif) ou l'hyperactivité (aspect comportemental) peut ainsi être dominante. Il existe souvent une hyperactivité sans déficit de l'attention.

Évolution

Le trouble tend à s'atténuer avec l'adolescence, et il disparaît parfois à l'âge adulte. Les adultes concernés ont plus souvent des troubles de l'attention que des troubles hyperactifs ou impulsifs. Le TDAH peut être à l'origine d'échecs scolaires, de comportements antisociaux (délinquance) et d'addictions (tabac, drogue). Dans un cas sur cinq environ, le TDAH évolue en personnalité antisociale avec l'adolescence.

Rester patient

Le comportement de l'enfant est souvent « crispant », et certains parents perdent leur calme. Or, il apporte par-dessus tout d'apporter un cadre de vie calme à l'enfant. Si l'on sent monter la colère, il faut résister à tout prix.

Éviter le rapport de force

Les cris, les punitions (et encore moins les coups) n'ont aucune utilité et vont même enfermer l'enfant dans son trouble. Si l'enfant en a trop fait, prendre des mesures simples (comme le mettre dans sa chambre un certain temps), toujours les mêmes.

Créer un cadre calme

Naturellement porté à se dissiper, l'enfant a besoin d'un milieu de vie calme. On évitera donc les musiques bruyantes, les films ou jeux vidéos trop agités, les fêtes trop fréquentesp avec d'autres camarades, ainsi bien sûr que les querelles à domicile.

Simplifier le complexe

Le jeune hyperactif a du mal à se concentrer. Pour les devoirs comme pour les jeux, on l'aidera donc grandement en procédant par étapes les plus simples possibles. Quitte à se répéter.

Prévenir les risques

La dimension impulsive du trouble fait que l'enfant est inconscient du danger. Les parents doivent avoir une vigilance redoublée en ce domaine (jeux ou jouets dangereux, traversée des routes, substances toxiques, etc.). Choisir une personne expérimentée quand on fait garder son enfant.

Surveiller la scolarité

Le risque est évident que l'enfant décroche en classe : outre l'aide d'éducateurs spécialisés, les parents doivent aider leur enfant pour les apprentissages de base. Il faut procéder à petites séances répétées, car l'enfant ne se concentre pas sur de longues périodes.

Réguler l'alimentation

L'enfant hyperactif peut manger n'importe comment (grignotage en pleine journée). Et le traitement par médicament coupe l'appétit le midi, moins le soir. Il faut être vigilant sur l'équilibre des prises alimentaires, pour ne pas favoriser d'autres troubles (surpoids, caries, etc.).

Améliorer le sommeil

Une chambre calme, aérée, des horaires de coucher et de lever réguliers sont indispensables, surtout en cas de traitement par médicaments qui augmentent le risque d'insomnie.

Garantir la confiance en soi

Objet de réprimandes (ou de moquerie) en raison d son comportement, l'enfant peut souffrir d'un terrible manque de confiance en lui. Il faut le motiver par des encouragements à chaque réussite, ne pas s'appesantir sur ses erreurs et échecs.

Penser à soi aussi

Il est difficile d'élever un enfant hyperactif : les parents ne doivent pas tout sacrifier et prendre le risque de se déstabiliser, ce qui se répercutera sur la qualité de leurs relations. On doit se faire aider par des parents, par des groupes de soutien et des associations, par du personnel éducatif spécialisé et des psychologues. Le couple doit se préserver des moments de retrouvailles.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Pour aller plus loin


Dix conseils aux parents d'un enfant hyperactif

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Enfant hyperactif - Comment l'aider ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.