Hypocondriaque - Malade imaginaire

Février 2017

L'hypochondrie fait partie des troubles psychiatriques somatoformes, caractérisés par des symptômes physiques suggérant une affection médicale, mais ne pouvant être complètement expliqués par cette affection médicale, ni par une intoxication
par une substance, ni par un autre trouble mental. Si la tendance à l'hypocondrie est très répandue (on estime que 4 à 9% des consultations en médecine générale sont sans objet réel), les vrais hypocondriaques, c'est-à-dire ceux qui vivent littéralement enfermés dans la hantise de la maladie, sont beaucoup plus rares.


Définition

L'hypocondrie consiste à se croire malade, à partir d'une invention ou d'une exagération de symptômes bénins. Malade imaginaire, l'hypocondriaque peut nourrir une telle crainte de sa condition... qu'il se rend vraiment malade ! L'hypocondrie se traduit par une prédisposition à se croire atteint d'une ou plusieurs pathologies touchant principalement les organes situés dans les hypocondres. Le sujet souffrant de trouble hypocondriaque peut se plaindre de douleurs suite à un choc affectif, un sentiment d'insécurité ou un événement venant perturber sa vie quotidienne. Il recherche constamment le moindre signe de maladie, et son inquiétude est sans commune mesure avec son état de santé réel. L'hypocondrie mène le patient à consulter de nombreux médecins spécialistes dont il met généralement les qualités en doute.

Symptômes

L'hypocondriaque est persuadé qu'il est atteint d'une maladie, généralement grave de type cancer. Le diagnostic rassurant d'un médecin ne change rien... ou plutôt, l'hypocondriaque va changer de médecin car il est persuadé que son mal terrible a été ignoré. L'hypocondrie prend une telle proportion qu'elle affecte la vie sociale, familiale et professionnelle. Parfois, elle débouche sur le stress, l'anxiété, la dépression, la panique... et de vrais problèmes de santé. Le moindre signe est surinterprété : toux, plaie, pouls un peu accéléré, douleur même faible et fugace, etc. Chaque événement assez anodin et fréquent devient le symptôme d'une pathologie cachée.

Caractéristiques

L'hypocondrie frappe les hommes autant que les femmes. Elle peut avoir pour facteur déclenchant la maladie ou la mort d'un proche, surtout dans l'enfance. L'absentéisme professionnel et la surconsommation de médicaments forment les complications sociales et médicales les plus fréquentes.

Évolution

L'hypocondrie peut apparaître dès l'enfance, mais le pic d'incidence se situe plutôt entre 20 et 30 ans. Son évolution est très variable : certains patients font une crise limitée sur quelques mois et quelques années, puis retrouvent l'équilibre. D'autres restent durablement prisonniers de leurs maladies imaginaires.

Testez vous

Une mauvaise toux qui traîne : vous imaginez déjà un cancer des poumons ? Etes-vous du genre à prendre le moindre bobo au sérieux ?
Oserez vous faire le test ?

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


Pour aller plus loin

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Hypocondriaque - Malade imaginaire » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.