Cancer du pancréas - Symptômes et facteurs de risques

Juillet 2017
Maladie grave mais relativement rare, le cancer du pancréas est associé à de nombreux facteurs de risques. Le point sur les manifestations caractéristiques, le mode de diagnostic et les traitements du cancer du pancréas.


Le cancer du pancréas est un cancer très agressif. Le pancréas fait partie de l'appareil digestif et fabrique les enzymes nécessaires à la digestion, ainsi que des hormones comme l'insuline. On rencontre cancers développés à partir de la glande pancréatique ou adénocarcinome, mais également des tumeurs touchant les cellules sécrétantes du pancréas, tumeurs endocrines. L'adénocarcinome, de loin le plus fréquent se manifeste par une jaunisse, une douleur sur la partie haute de l'abdomen, un amaigrissement, une diarrhée. Une échographie, un scanner ou un examen endoscopique le mettra en évidence. Malgré tout type de traitement utilisé dans les cancers, le pronostic reste péjoratif.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Rôle du pancréas dans l'organisme

Le pancréas est la glande abdominale située derrière l'estomac, au-dessus des reins, qui est composée de deux parties aux fonctions différenciées : La partie « exocrine » est à l'origine de la production d'enzymes nécessaires à la digestion. La partie « endocrine » est à l'origine de la production de différentes hormones, dont l'insuline, qui permet la régulation du taux de glucose dans l'organisme.

Cancer du pancréas

Le cancer du pancréas est un cancer relativement rare (10.000 cas en 2010 en France), qui affecte dans la grande majorité des cas la partie endocrine de l'organe.

Facteurs de risques

Facteurs génétiques et héréditaires

Des antécédents familiaux (parents du premier ou du second degré), une mutation génétique (gènes spécifiques en cause : KRAS, p53 et p16), un syndrome du naevus dysplasique ou de Peutz-Jeghers, une pancréatite (chronique) et cancer colorectal héréditaires sont des facteurs prédisposant.

Autres facteurs de risques ou prédisposants

Le tabagisme, la consommation excessive d'alcool, l'âge (la majorité des cancers du pancréas est diagnostiquée entre 60 et 80 ans), l'obésité, le diabète sont d'autres facteurs de risque.

Dépistage

Le dépistage est envisagé chez les patients à très haut risque. Il est réalisé par des équipes spécialisées.

Symptômes

Un cancer du pancrés peut entrainer une jaunisse (ictère) accompagnée d'un prurit, un amaigrissement soudain, des douleurs abdominales intenses et lancinantes, pouvant irradier vers les côtes ou le dos (pression exercée par la tumeur sur les organes voisins), des selles grasses, des troubles digestifs manifestés par des nausées, diarrhées ou vomissements, des douleurs dans la poitrine, ou essoufflement, liés à la formation de caillots sanguin (thrombose veineuse), des manifestations du diabète, une lipodystrophie et des signes évoquant une inflammation du pancréas,

Diagnostic

Il commence par un interrogatoire clinique en présence des symptômes évoqués ci-dessus, associé aux examens suivants : l'échographie et/ou scanner est examen clé pour détecter la présence d'une tumeur. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) et l'écho-endoscopie et opacification rétrograde endoscopique des canaux du pancréas (cPRe) sont également prescrits. L'écho-endoscopie permet de réaliser des biopsies du pancréas, et donc de confirmer le diagnostic.

Traitement

Selon les cas :


Une intervention chirurgicale, (ablation de la tumeur, si limitée au pancréas et sans métastases), une chimiothérapie (avant intervention chirurgicale, et pour traiter une tumeur avancée et inopérable), une radiothérapie, et/ou une chimio-radiothérapie peuvent être proposée. Cette décision est prise collégialement au cours d'une commission, RCP, de plusieurs professionnels. Un traitement symptomatique, antalgiques, morphiniques...est préscrit pour soulager les douleurs. Le pronostic et le traitement dépendent de l'étendue du cancer du pancréas.


Chances de survie

Le cancer du pancréas est une tumeur maligne dont le pronostic reste globalement mauvais. Les chances de survie à 5 ans varient de 5% pour les cancers non opérables, à 30% lorsque la tumeur pouvait être opérée lors de la découverte. Malheureusement, ce type de cancer évolue souvent silencieusement et sa découverte reste tardive dans la majorité des cas, que sa localisation soit exocrine ou endocrine. L'ablation du pancréas, partielle ou totale, se nomme une pancréatectomie. Le risque de récidive est très élevé.

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Cancer du pancréas - Symptômes et facteurs de risques » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.