Episiotomie - Définition : pourquoi et comment ?

Octobre 2017
L'épisiotomie, véritable acte médical, consiste à effectuer une petite incision de quelques centimètres afin d'ouvrir le périnée au moment de l'expulsion du bébé. Cette incision est pratiquée dans le périnée afin d'agrandir la taille de l'orifice vulvaire et permettre au bébé d'être expulsé plus facilement au moment de l'accouchement. L'épisiotomie est pratiquée au moment de l'expulsion lors d'une contraction, pendant la poussée et n'est en général pas trop douloureuse.


Définition

L'épisiotomie est une opération chirurgicale pratiquée pendant l'accouchement. Il s'agit d'ouvrir le périnée de la femme par une petite incision afin d'agrandir l'orifice et de faciliter l'extraction du bébé. Cette technique a pour but d'empêcher une rupture traumatique du périnée, et d'éviter une dégradation du sphincter anal. Il existe deux types principaux d'épisiotomie : l'épisiotomie médiane, purement verticale et l'épisiotomie médio-latérale, actuellement préférée. Cet acte chirurgical peut néanmoins provoquer quelques complications comme des infections, des rapports sexuels douloureux ou encore des troubles lors de la défécation dans les suites de l'accouchement.

Indications

Elle est notamment indiquée ou plus fréquemment pratiquée dans les cas suivants :
  • Lorsque le bébé est gros,
  • Lorsqu'il se présente par le siège,
  • Si le bassin de la maman est étroit et s'il est nécessaire d'utiliser les forceps,
  • Lors de l'arrivée de jumeaux,
  • Lors de l'utilisation de forceps.

Règles d'hygiène

Faire une toilette intime systématiquement après avoir été aux WC, utiliser de la gaze stérile, changer de garniture après chaque miction, ne pas utiliser de serviette, sécher la cicatrice avec une lampe de 40 watts qu'il faut placer près du périnée pendant 15 minutes environ.

Diminuer les douleurs

Des exercices stimulant la circulation sanguine et l'utilisation d'une bouée peuvent aider les mamans venant de subir une épisiotomie.

Trop d'épisiotomie en France ?

La pratique trop fréquente d'une l'épisiotomie est remise en cause depuis quelques années par de nombreux experts. Des études n'ont pas permis d'affirmer le rôle positif d'une épisiotomie systématique lors d'un accouchement. D'autre part, l'épisiotomie systématique ne protège pas de l'incontinence urinaire d'effort. Pour de nombreux experts, l'épisiotomie ne doit plus être un geste systématique.

Statistiques

En 2010, 44,4 % des primipares et 14,3 % des multipares ont eu une épisiotomie selon la dernière étude de l'Inserm (enquête périnale). L'OMS préconise d'abaisser ce taux à 20%.

Les campagnes menées par des associations au Royaume Uni ont permit de diminuer le taux d'épisiotomie de 52% à 13%. En suède, le taux d'épisiotomie est de 6%. Le collège national des gynécologues obstétriciens, CNGO, a effectué en 2005, des recommandations concernant l'épisiotomie. Celles-ci précisent que l'épisiotomie ne prévient pas les déchirures graves et qu'elle ne prévient pas les incontinences urinaires ou anales. Une présentation par le siège ou un accouchement de jumeaux ne justifient pas la pratique systématique d'une épisiotomie. L'objectif des experts est de faire baisser progressivement le taux global moyen d'épisiotomies pour qu'il devienne inférieur à 30%.

Effets négatifs

Rappelons qu'une épisiotomie est une véritable intervention chirurgicale et pas une simple incision. Ce geste non anodin, faisant souvent l'objet d'une facturation supplémentaire dans les établissements privés, entraine de nombreux désagréments notamment une déchirure du périnée et une atteinte des muscles des sphincters anaux et urinaires pouvant provoquer une incontinence anale ou urinaire. La cicatrice reste douloureuse pendant 8 à 10 jours tant que les fils ne sont pas résorbés. Des douleurs peuvent persister près d'un mois, voire beaucoup plus lors de la marche ou de la position assise. Les témoignages de femmes souffrant encore de douleurs des années après l'épisiotomie sont nombreux....

Des hémorragies peuvent apparaître plusieurs semaines après l'accouchement. Des douleurs pendant les rapports sexuels peuvent survenir. Des associations de patientes dont l'Afar (alliance francophone pour l'accouchement respecté) refusent que la pratique d'une épisiotomie soit systématique. Une femme enceinte doit recevoir suffisamment d'informations sur les indications, le déroulement et les effets secondaires d'une épisiotomie. Sa décision, en dehors d'une situation d'urgence, doit être réfléchie et prise en compte par les membres de l'équipe médicale. La future maman peut s'informer sur le taux d'épisiotomies de l'établissement où elle va accoucher. Elle peut également demander à ce que ce geste ne soit pas systématiquement effectué.
  • AFAR : Alliance Francophone pour l'Accouchement Respecté : L'AFAR (Alliance francophone pour l'accouchement respecté) est une association de défense des usagères qui dénonce les abus de l'épisiotomie et en informant autant les hommes et les femmes que les professionnel(le)s des alternatives possibles



Dossier réalisé avec la collaboration de Claire Gabillat

A voir également


Publi-information

The episiotomy
The episiotomy
La episiotomía
La episiotomía
Como participar dos fóruns?
Como participar dos fóruns?
Ce document intitulé « Episiotomie - Définition : pourquoi et comment ? » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.