Maladie coronarienne (HAS)

Mars 2017
En 2007, la Haute Autorité Sanitaire (HAS) a publié un guide dirigé par un groupe d’experts. Ce guide, destiné aux professionnels de santé, explicite la prise en charge et le parcours de soins des patients souffrant d’une maladie coronarienne. En France, 46 000 patients meurent chaque année d’une maladie coronarienne. Ce guide dresse un état des lieux et propose des recommandations concernant la prévention de cette maladie.

Comment diagnostiquer?

Les étapes

  • Ce document de la HAS présente les étapes du diagnostic de maladie coronarienne :
    • l’évaluation initiale mesure :
      • l’origine d’une douleur thoracique,
      • la nature de l’insuffisance coronarienne (chronique ou aiguë),
      • la sévérité de l’insuffisance,
    • un interrogatoire permet de détecter :
      • douleurs thoraciques rétro-sternales, constrictives ou écrasantes ;
      • douleurs atypiques ;
    • l’examen physique repère :
      • autres localisations de l’artériosclérose,
      • « l’existence de signes d’IVG de mauvais pronostic »,
    • hémogramme.

L’insuffisance coronarienne chronique

  • Objectifs de l’évaluation du patient :
    • confirmer le diagnostic d’insuffisance coronarienne,
    • évaluer
      • les risques cliniques graves (mort, infarctus…),
      • la gêne fonctionnelle de l’angor.
  • Évaluation clinique :
    • recherche des critères de mauvais pronostics :
      • l’âge (+ de 70 ans),
      • sexe masculin,
      • angor invalidant ou ancien,
      • facteurs de risque (hypertension artérielle, diabète…),
      • antécédents d'infarctus du myocarde,
      • signes cliniques d'insuffisance cardiaque.
  • Évaluation para-clinique :
    • le diagnostic est souvent confirmé par :
      • épreuve d’effort,
      • scintigraphie de perfusion,
      • échocardiographie de stress,
      • échocardiogramme,
      • coronarographie.

L’insuffisance coronarienne aiguë

  • Objectifs :
    • diagnostiquer l’insuffisance coronarienne aiguë,
    • mettre en œuvre des mesures thérapeutiques,
    • évaluer les risques cliniques.
  • Diagnostic :
    • douleur prolongée, continue ou répétée ;
    • l’examen clinique permet d’exclure :
      • causes non cardiaques de douleurs thoraciques,
      • troubles cardiaques non ischémiques.

Prise en charge et suivi

La prise en charge

  • Ce document de la HAS décrit l’ensemble des dispositifs et mesures pour la prise en charge d’une maladie coronarienne :
    • objectifs de la prise en charge :
      • allongement de la survie,
      • amélioration de la qualité de vie,
      • ralentissement de la progression de l’athérosclérose,
    • implication :
      • médecin traitant,
      • cardiologue,
      • médecin de réadaptation cardio-vasculaire,
      • diététicien,
    • éducation thérapeutique :
      • information sur
        • les médicaments disponibles,
        • effets indésirables du traitement,
        • planification des examens,
    • traitements réduisant les événements cardiovasculaires graves et la mortalité :
      • bêtabloquants,
      • aspirine,
      • inhibiteurs de l’enzyme de conversion,
      • statine,
    • traitement des symptômes :
      • trinitrine d’action immédiate,
      • inhibiteur calcique à libération prolongée,
      • agoniste potassique en cas d’intolérance aux bêtabloquants.

Prévention des récidives et suivi

  • Évaluer les facteurs de risques :
    • tabagisme,
    • hypercholestérolémie,
    • diabète,
    • obésité,
    • sédentarité,
    • consommation excessive d’alcool.
  • Traitement médicamenteux :
    • du contrôle
      • de la pression artérielle,
      • lipidique,
      • glycémique,
    • prévention du risque thrombotique.
  • Suivi
    • vérifier :
      • réduction des facteurs de risques,
      • autonomie de prise en charge,
      • adaptation et tolérance des traitements,
      • apparition de nouveaux facteurs de risque et de maladies cardiovasculaires.

Sources

Maladie coronarienne, HAS, mars 2007. Crédit photo : Krishnacreations Dreamstime

A voir également


Publi-information
Ce document intitulé « Maladie coronarienne (HAS) » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.