Traitement antibiotique des urétrites et cervicites

Décembre 2017
En octobre 2008, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a actualisé les derniers rapports sur le traitement des urétrites et cervicites non compliquées. Cette mise au point a été réalisée à partir des évaluations d'un groupe d'experts, et l'actualisation des données est principalement due à l'évolution de la résistance du gonocoque aux traitements.


Diagnostic et traitement

Signes cliniques

Ce document de l'Afssaps dresse la liste des premiers signes avant coureurs de l'infection :
  • chez l'homme :
    • urétrite avec écoulement urétral, dysurie, brûlures mictionnelles,
  • chez la femme :
    • cervicite avec leucorrhées, dysurie, dyspareunie.
  • Les localisations pharyngées ou ano-rectales sont des problèmes génitaux non compliqués qu'on ne peut pas systématiquement associer à une infection.
  • Un prélèvement bactériologique avant traitement est indispensable et va permettre :
    • de confirmer le diagnostic en isolant l'agent responsable,
    • de définir un antibiogramme qui permettra de choisir un traitement antibiotique probabiliste adapté,
    • de surveiller l'évolution des infections.

Actions des traitements

  • Les traitements contre les urétrites et cervicites :
    • stoppent rapidement la contagion,
    • ne sont pas indiqués dans les formes compliquées ou disséminées,
    • peuvent être administrés lors d'une consultation, ce qui favorise l'observance et limite la pression antibiotique.
  • Ils doivent être dirigés :
    • en priorité sur les bactéries Neisseria gonorrhoeae et Chlamydia trachomati qui sont le plus fréquemment en cause,
    • vers les souches de gonocoques résistantes aux fluoroquinolones traitées avec :
      • des béta-lactamines :
        • ceftriaxone (par voie intramusculaire ou intraveineuse) qui permet de traiter les souches résistantes aux fluoroquinolones et aux pénicillines,
        • céfixime (par voie orale), moins efficace que la ceftriaxone,
      • la spectinomycine : en cas de localisation pharyngée, on évoque un échec clinique dans un cas sur 2. On ne peut pas l'utiliser comme traitement de première intention mais il est administré aux sujets ne tolérant pas les bêta-lactamines.
    • On associe à ces antibiotiques, inactifs sur Chlamydia trachomatis, un traitement anti-Chlamydia :
      • azithromycine en dose unique : 1 g en monodose,
      • cycline en traitement standard : 200 mg/jour en deux prises par voie orale pendant 7 jours.
  • Ce document de l'Afssaps explique que le traitement est mis en oeuvre immédiatement après le prélèvement et se présente ainsi :
    • ceftriaxone : 500 mg en une seule injection (intramusculaire ou intraveineuse),
    • en cas de contre-indication aux bêta-lactamines : spectinomycine, 2 g en une seule injection intramusculaire.

Vidéo

Les précisions de la journaliste santé Fabienne Rigal.


Prévention et suivi

  • La vaccination contre l'hépatite B doit être proposée à tout patient non immunisé.
  • L'utilisation de préservatifs et les rapports protégés doivent être préconisés :
    • pendant 7 jours après un traitement et jusqu'à disparition des symptômes ;
    • à chaque rapport avec un partenaire occasionnel ou inconnu.
  • Si les symptômes persistent au-delà de 3 jours :
    • retour en consultation pour revoir le traitement.
  • Au bout de 7 jours :
    • constater la guérison clinique,
    • effectuer un contrôle microbiologique de guérison,
    • vérifier les résultats de sérologie et informer sur la prévention.




Crédit photo : Mrakos Dreamstime.com

Publi-information

Antibiotika-Behandlung von Urethritis und Cervicitis
Antibiotika-Behandlung von Urethritis und Cervicitis
Ce document intitulé « Traitement antibiotique des urétrites et cervicites » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.