Prise en charge de l’infarctus du myocarde (HAS)

Janvier 2017

Le Samu de France, la Société francophone de médecine d'urgence et la Société française de cardiologie ont élaboré, en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS), une série de recommandations pour la prise en charge de l’infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie. La dernière publication des recommandations date d’avril 2007.

Critères décisionnels pour la prescription d’une désobstruction coronaire pour un infarctus aigu

Selon la HAS, la prescription repose sur une démarche de type bayesienne, décrite par ce premier schéma :

Stratégies de reperfusion et les traitements adjuvants à mettre en œuvre pour un syndrome coronarien aigu ST+

Stratégie de perfusion

La HAS recommande « la réduction du temps écoulé depuis le début de la symptomatologie jusqu’à la reperméabilisation coronarienne », sachant que le délai global international, entre le premier contact médical et l’expansion du ballonnet, est de 90 minutes. La HAS ajoute que « les stratégies de reperfusion reposent sur l’angioplastie coronaire et la fibrinolyse » et résume le choix de la stratégie par ce schéma.

Traitements adjuvants

La HAS liste ces traitements (acide acétylsalicylique, clopidogrel, antagonistes des récepteurs GPIIb/IIIa, anticoagulants, dérivés nitrés, oxygénothérapie, antalgiques, bêtabloquants, inhibiteurs de l’enzyme de conversion et antagonistes calciques, insuline) et précise s’ils sont recommandés ou pas, quand et comment les utiliser (cf. pages 6 et 7 du rapport de la HAS).

Caractéristiques des filières de prise en charge d’un patient avec une douleur thoracique évoquant un infarctus aigu

« Prescrire le 15 » : c’est sur cet objectif que la HAS insiste. Les démarches du patient, sa mise en relation avec un professionnel de la santé et les moyens engagés pour l’intervention sont résumés sur cet autre schéma :

Situations particulières de prise en charge d’un infarctus aigu

La HAS fait le point pages 8 et 9 du document publié par la HAS, sur la prise en charge des :
  • personnes âgées,
  • personnes diabétiques,
  • infarctus survenant dans un service de soins non cardiologiques,
  • infarctus périopératoires.

Prise en charge des complications initiales

Pour les bradycardies

  • Surveillance électrocardioscopique seule.
  • Entraînement électrosystolique externe.
  • Traitement pharmacologique.

Pour les tachycardies

La HAS résume la prise en charge dans le tableau ci-dessous :

Pour l’arrêt circulatoire (AC), le choc cardiogénique, les transferts interhospitaliers des infarctus compliqués

Reportez vous à la page11 du document publié par la HAS.

Sources

Consultez les recommandations, version courte et longue, issues de la conférence de consensus, publiées par la HAS.

Crédit photo : Tomasz Trojanowski - Fotolia.com

A voir également


Publi-information

Dealing with myocardial infarction  (HAS)
Dealing with myocardial infarction (HAS)
Manejo del infarto de miocardio
Manejo del infarto de miocardio
Dernière modification le jeudi 9 juillet 2009 à 18:00:16 par christelle.b.
Ce document intitulé « Prise en charge de l’infarctus du myocarde (HAS) » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.