Masturbation féminine et masculine - Fréquence

Décembre 2016
La masturbation reste un sujet toujours aussi tabou, chez les femmes comme chez les hommes. Pourtant se masturber participe à l'épanouissement sexuel. La masturbation concernerait 95% des hommes et 85% des femmes à un moment ou à un autre de leur vie. Et pour cause: elle provoque un bien-être et une grande détente. Hommes et femmes ne se masturbent toutefois pas de la même manière. 87% des hommes avouent se masturber régulièrement alors que ce chiffre est de moins de 50% chez les femmes.


Définition

Le mot masturbation vient du mot latin masturbatio, Manus signifiant main et Stupratio, action de souiller. La masturbation est une stimulation des parties génitales permettant d'avoir du plaisir ou d'en donner.

Bienfaits

La masturbation est une stimulation des parties génitales permettant d'avoir du plaisir ou d'en donner. La masturbation provoque un bien être et une grande détente. Selon de nombreux sexologues, se masturber participe à l'épanouissement de sa sexualité. Attention : des rapports sexuels entre 2 personnes apportent davantage que se masturber en solitaire. La masturbation permet de découvrir son corps : les personnes plus à l'aise avec leurs corps sont plus attentives au désir de l'autre et à leur donner davantage de plaisir. La masturbation permet de mieux comprendre le mécanisme de l'excitation. Pratiquer la masturbation à 2 permet aussi de mieux découvrir le corps de l'autre, à éveiller, voire réveiller leur sexualité et à apprendre à mieux se connaître.

Femme

Le clitoris est une zone érogène très sensible et très vascularisée. : la masturbation clitoridienne augmente la sensibilité au plaisir permettant ainsi aux femmes qui se masturbent de connaitre une sexualité plus épanouie avec leur partenaire. Une femme pratiquant la masturbation régulièrement a une vie sexuelle plus épanouie.

Homme

La masturbation masculine améliore les performances sexuelles grâce à la maîtrise de leur excitation et des mécanismes du plaisir en apprenant à contrôler son souffle et à prolonger son désir. La masturbation peut également aider les hommes ayant une éjaculation rapide ou ceux qui éprouvent des difficultés à éjaculer. Les hommes ayant tendance à avoir une éjaculation rapide peuvent utiliser la masturbation pour apprendre à contrôler leur excitation. Ainsi un homme pratiquant une masturbation régulière contrôle mieux ses érections et son éjaculation. Les hommes pratiquent davantage la masturbation que les femmes.

Endorphines

Les endorphines, hormones sécrétées par le cerveau au niveau de l'hypophyse et l'hypothalamus, sont davantage synthétisées au cours des efforts physiques, de la douleur mais également pendant des moments d'excitation intense et au cours d'un orgasme provoquant ainsi une sensation très apaisante de bien-être. Une activité sportive peut augmenter la libération d'endorphines jusqu'à 5 fois la quantité habituellement observée.

Diminution des douleurs

La masturbation agit comme un analgésique, grâce notamment à la libération de quantités importantes d'endorphines agissant de la même manière que la morphine. En effet, cette hormone se fixe sur les récepteurs situés dans le thalamus, au niveau des centres régulant la douleur.

Diminution du stress

Au cours de la masturbation, la sécrétion d'endorphines participe à diminuer notre état de stress et de nervosité. Au moment de l'orgasme, une plus grande production d'endorphines et le relâchement musculaire provoquent alors une sensation de zénitude très apaisante.

Connaissance du corps

La masturbation permet une meilleure découverte de son corps en permettant de mieux comprendre le mécanisme de l'excitation. Les hommes et les femmes à l'aise avec leurs corps sont plus attentifs au désir de leur partenaire et leur offrent plus de plaisir.

Sommeil

Pratiquer la masturbation avant de s'endormir favorise également un meilleur sommeil en raison notamment de la libération d'endorphines.

Se masturber tous les jours ?

La fréquence de la masturbation varie selon les personnes. Se masturber est une pratique normale. Certains hommes et certaines femmes se masturbent tous les jours, d'autres plus occasionnellement et certains jamais. La masturbation n'entraîne aucune incidence négative sur sa santé. Aucun chiffre concernant la fréquence hebdomadaire de la masturbation ne peut être valable pour toutes les personnes.

Période de l'adolescence

Un adolescent peut se masturber plusieurs fois par jour. C'est au cours de cette période que les adolescents découvrent leurs corps et au cours de laquelle la fréquence de la masturbation est la plus élevée.

Facteurs

Les facteurs qui rentrent en compte dans la fréquence de la masturbation d'un adulte sont notamment l'âge, la libido de chaque personne et le fait de vivre avec un partenaire. La fréquence de la masturbation varie selon certaines périodes de la vie dont certaines sont plus propices à en augmenter ou en baisser la fréquence.

Idées reçues

La masturbation est une stimulation des parties génitales permettant d'avoir du plaisir ou d'en donner. La masturbation n'a aucune incidence sur la santé physique : elle ne rend ni stérile et ni sourd.

La masturbation rend stérile

La masturbation ne rend pas stérile ! La masturbation masculine n'a aucune incidence sur la stérilité.

La masturbation rend sourd

La masturbation ne rend pas sourd ! Cette idée fausse a été véhiculée pendant de nombreuses années depuis le 18è siècle.

Masturbation chez la femme

Les femmes sont souvent gênées d'évoquer la masturbation qui reste encore un sujet tabou. Culpabilité, honte, mauvaise estime de soi, vulgaire et sale sont des mots illustrant encore trop souvent la masturbation féminine. La majorité de celles qui pratiquent la masturbation ou qui aimeraient la pratiquer se sentent encore honteuses de pratiquer cet acte. Les femmes commencent néanmoins peu à peu à accepter l'idée que la masturbation peut les aider à s'épanouir.

La masturbation peut aussi aider la femme à être plus à l'aise avec son partenaire lors des rapports sexuels. La mode des sex toys permet aujourd'hui d'aborder plus simplement la masturbation des femmes. Des études ont révélé que des filles de 12 ou 13 ans qui ne se sont pas masturbées pourraient connaître des difficultés pour découvrir le plaisir et la jouissance. De nombreux sexologues estiment qu'une femme qui pratique régulièrement la masturbation a une vie sexuelle épanouie.

Certaines se masturbent en stimulant leur clitoris avec leurs doigts ou un objet contre lequel elles se frottent. D'autres placent leurs doigts ou un sex toys dans leur vagin. D'autres encore prennent du plaisir à la fois avec leur clitoris et leur vagin.

Masturbation chez l'homme

Les hommes se masturbent plus précocement que les femmes et pratiquent plus souvent la masturbation. La plupart des hommes se masturbent par un geste mécanique en plaçant leur main sur leur pénis et en effectuant des mouvements de va et vient de plus en plus rapides. Les hommes abordent plus facilement que les femmes la pratique de la masturbation. Cette dernière permet de dépenser environ 100 Kcalories. Elle permet de s'entraîner à contrôler son excitation et l'éjaculation. La masturbation peut prévenir l'apparition de l'éjaculation précoce.

Masturbation dans les couples

La pratique de la masturbation participe à la vie sexuelle de nombreux couples. La masturbation qui peut aussi se pratiquer à deux ou mutuellement est une pratique courante.

Inconvénients

La masturbation peut toutefois être néfaste si elle est trop fréquente et empêche de s'occuper et d'aimer l'autre. Se masturber plusieurs fois par jour, plus par nécessité que par plaisir, sans réussir à se contrôler, peut être le signe d'une véritable compulsion et nécessite dans ce cas une prise en charge par un sexologue, la masturbation pouvant révéler une fragilité psychologique.

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.


En savoir plus


A voir également :

Publi-information

Masturbation
Masturbation
La masturbación
La masturbación
Ce document intitulé « Masturbation féminine et masculine - Fréquence » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.